La nouvelle carte des TGV

15 opinions
- +

La SNCF change de prestataire pour ses wagons-bars. Bonne nouvelle pour les voyageurs : les prix baissent et la carte change dans les TGV. Reportage Gare Saint-Charles à Marseille.


Des sandwichs et boissons moins chers à bord des TGV. Depuis le 1er mars, on mange italien dans les wagons-bars des trains de la SNCF (sauf les TGV Est). Le groupe Cremonini, qui gérait déjà la restauration dans certains Eurostar et Thalys, a soufflé la place au groupe Accord. Résultat, bonne nouvelle pour les voyageurs : les prix baissent. Le café passe de 2,40 euros à 2,10, et le sandwich club fromage, de 4,10 à 3,50. Mange-t-on vraiment mieux et moins cher dans les TGV ?

Des plats et boissons plus variés, meilleurs et moins chers ?

Longtemps critiqués, au point de devenir la référence de la mauvaise gastronomie, les sandwichs SNCF vont-ils s'offrir une meilleure réputation ? Sans aucun doute, à en croire Bernard, barman depuis 8 ans sur les TGV, fier de présenter « la nouvelle gamme, un peu moins chère que la précédente et beaucoup plus variée : davantage de choix pour les plats chauds, les sandwichs, les boissons, les barres chocolatées... c'est une très belle surprise pour tous les voyageurs du TGV », conclut-il, enthousiaste.

La plupart des voyageurs séduits

Comme toujours, il y a des satisfaits et quelques éternels insatisfaits. Pour Pierre, venu de Lille à Marseille en TGV, « il y a un mieux certain : ce n'est pas de la grande restauration, mais les sandwichs sont plus copieux et de meilleure qualité, le choix est plus multiple qu'avant, et les prix, sensiblement inférieurs. » En revanche, Marie-Ange, accompagnée de ses deux enfants, est déçue par la carte et les prix. Pour elle, rien n'a changé, si ce n'est peut-être « un café italien proposé avec 3 mignardises, [qu'elle a] trouvé extrêmement cher -  6 euros ! - et qu'elle n'a pas acheté. »

La rédaction, avec Eric Chimot