Mis à jour le
Débat GG: les journalistes doivent-ils encore aller au Mali?
 

Un double assassinat qui fait froid dans le dos ! Ghislaine Dupont, 57 ans et Claude Verlon 58 ans, journalistes à Radio France Internationale, ont été enlevés et exécutés samedi alors qu’ils étaient en reportage à Kidal, dans le nord du Mali… Débat GG: les journalistes doivent-ils encore aller au Mali?

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

Votre opinion

Postez un commentaire

38 opinions
  • cocotelasticote
    cocotelasticote     

    un métier quel qu’il soit ne vaut pas la vie de quelqu'un !

  • murciurai
    murciurai     

    Oui , mais attention c est a leur risques et périls ils le savent c estle jeu ma ptite lucette !

  • ultima ratio
    ultima ratio     

    A lire sur le site www.dreuz.info . Ce site parle qu'ils auraient été égorgés.Journaux étrangers confirment

  • ultima ratio
    ultima ratio     

    http://dreuz.info/2013/11/mali-les-journalistes-de-rfi-tues-a-kidal-nont-pas-ete-cribles-de-balles-ce-quon est ce crédible.

  • chardon13
    chardon13     

    Bien évidemment que c'est atroce et injuste, mais quand on décide d'être grand reporter de guerre, c'est les risques du métier.

  • doute toujours
    doute toujours     

    J'écoutais, Les GG ce matin, et une chose me gênais, j'ai réécouté les podcasts, me demandant si je n'avais pas loupé quelque chose . et bien non, au contraire, les GG l'utilisent, c'était bien ça, personne n'a été choque par l'intervention de Fabius, décrivant en détails 2 balle dans le corps de Madame Dupont, et son collègue qui en a prit 3 dans la tète ! une sorte de voyeurisme compatissant, pour créer de l'empathie. une sorte de manipulation morbide destiné a amener les auditeurs a prendre la défense des journalistes. est-ce que je peux décrire les blessures et la longue agonie de cette enfant morte au côtés de sa famille sur l'autoroute a cause d'une personne âgée qui l'a prise a sens inverse ! peut on relativiser un peu ce qui passe a la radio ?

  • le sud
    le sud     

    Ci les journalistes ne pouvaient plus aller au MALI ou ailleurs dans le monde,a ce moment la, il n'y a qu'a supprimer les écoles de journalisme et le métier de journaliste.Bien au contraire, je dis vive le journalisme;il faut des journalistes pour informer les populations des bonnes, et des mauvaises choses, qui se passent dans le monde parfois au péril de leurs vie pour certains; mais ça fait hélas parti du métier,comme par exemple un pilote de F1 qui sait qu'un jour ou l'autre il peut y laisser sa vie.Les journalistes sont indispensables dans la société, car ils peuvent parfois empêcher de dormir des dictateurs,des terroristes,des malfrats de tout poil en dénoncent leurs méfaits au grand jour.Comment aurions nous su l'affaire STRAUSS-KHAN, CAHUZAC ou d'autres sans journalistes.On voit qu'il se passe beaucoup de choses tout en étant informé,je ne peux pas imaginer ce qu'il se passerait ci nous n'étions pas informé de quoi que se soit....

  • zapaterolo
    zapaterolo     

    non ils ne doivent plus y aller ou alors c'est a leurs risques et périls.que les africains gérent leurs problémes eux meme.déja ils n'aiment pas les blancs et leurs manifestations de joie lors de l'arrivée des soldats francais est un vaste pipeau.
    l'afrique aux africains d'ailleurs chose normale ils ont tous voulus leur indépendance et bien qu il la garde.et pour finir la france aux français.tout cela ne nous couterat certainement beaucoup moins d'euros.arretons avec les angelismes politiques surtout de gauche.nous sommes devenus aux yeux de tout ces étrangers un peuple de peureux.on ose meme plus faire la loi chez nous.pauvre france.

  • Nervi
    Nervi     

    C'est ce qu'ils cherchent effectivement.

  • antho-nyc
    antho-nyc     

    Si la France avait une politique expéditive vis à vis des preneurs d'otages (déclaration immédiate de guerre, envoi de soldats jusqu'à l'anéantissement des groupes terroristes), si la France arrêtait de payer et ainsi renforcer ces groupuscules assoiffés de sang, j'aurais sûrement répondu oui.
    Mais le fait est que nous soyons des lâches, que nous sommes prêts à payer des millions pour des ressortissants français alors qu'en public nous affirmons notre volonté "à ne pas traiter avec les terroristes". Ainsi nous augmentons la côte du blanc dans ces contrées moyenâgeuses et désertiques. Alors je réponds NON car la France n'est pas capable de défendre ses ressortissants, ses journalistes, ses touristes.

Lire la suite des opinions (38)

Votre réponse
Postez un commentaire

    A lire aussi

    BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(444fa48cdf0988801c504787300cce78) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(93b3bb8d427e078977df34881fcf8bd4) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(1384cd6a5a111caf681a198af27dc675) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(85eebd504bb8cf678b2cdd7528268ea4) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(acf9463cb864343c51c1ce58dc368189) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(0dfc771bea2c91000b538fa6004eae0c) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(327754124d887944627db2afdfbc02d2) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(76ad5ae25e74aca3882a6ae4f70e28ed) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(7da7067453571c460cf71cd22bc29bbe)