Faut-il inscrire dans la loi l'interdiction des violences dites "éducatives"?

Bourdin Direct
 

La fessée et la gifle bientôt bannies ? L'Assemblée nationale a voté contre tout recours aux violences corporelles des parents envers les enfants, une mesure symbolique mais jugée fondamentale contre la maltraitance. Faut-il inscrire dans la loi l'interdiction des violences dites "éducatives"?

Votre opinion

Postez un commentaire