Mis à jour le
Faut-il privilégier la garde alternée ?
 

Alors que de nombreux papas sont montés en haut de grues pour faire valoir leurs droits, les sénateurs ont voté un amendement privilégiant la garde alternée des enfants en cas de séparation. N. Vallaud-Belkacem veut le faire supprimer. La garde alternée doit-elle être privilégiée ? Faut-il privilégier la garde alternée ?

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

Votre opinion

Postez un commentaire

39 opinions
  • vanillou
    vanillou     

    Je suis une jeune mamam d'un enfant âgé de 5 mois, et je suis malheureusement confronté un travers un membre de ma famille à l'INJUSTICE à laquelle sont confronté les pères dans le cadre d'une séparation, quand il ne demande rien de plus qu'exercer leur droit de père. En tant que maman, je constate tous les jours l'importance pour un enfant d'avoir ses deux parents à ses côtés. Je ne comprends même pas que cette question puisse faire l'objet d'un débat. Un père ne devrait pas avoir à se contenter d'un week end sur deux et de la moitié des vacances, il ne devrait pas avoir à se justifier d'être un bon père quand on ne le demande pas à la mère, en résumé il devrait pouvoir participer à l'éducation de son enfant à égalité avec la mère alors OUI je suis favorable à toute loi privilégiant le droit d'un enfant d'avoir ses deux parents à ses côtés.

  • erick341
    erick341     

    le besoin des enfants à avoir les deux parents ne doit pas forcement passer par le sacrifice du père pour l’intérêt des enfants, système qui vient à dire qu'il n y a que la mère qui peux élever seul un enfant et que l'autre ne peux pas, en l’occurrence. Le père ne peut pas etre sacrifié par la volonté d'un juge qui est tres souvent en plus une femme.
    L autre parent cherchera toujours à prouver que l'autre parent n'en ai pas capable, dans un système de preuve par connaissance (amie (s) attestant des faits des plus incroyables) .
    Les règles dès le départ doivent partir sur les mêmes principes pour les deux, la garde alternée semble le meilleur compromis qui n' a jamais existé, il peut régulateur de beaucoup de

  • Everh44
    Everh44     

    Pour le vivre depuis quelques mois, obtenir la garde alternée pour un père est un parcours du combattant. Les pères sont très mal défendus et conseillés, pas de réseau d'aide ou d'association. Les pères perdent toutes les aides et paie un Max puisqu'ils ne sont plus allocataire CAF et le plus choquant, au sens de l'administration, le père est réduit au terme de "débiteur". Il faut vraiment aimer ses enfants pour accepter la garde alternée car au quotidien c'est compliqué et coûteux, beaucoup plus que la garde normale.

  • jaydu05
    jaydu05     

    les enfants ont besoin de leur papa et de leur maman.Aux papas de s'adapter pour le bien etre de leurs propres enfants,on n'abandonne pas un enfant à cause d'une séparation et on se doit de l'élever du mieux que l'on puisse,on voit malheureusement beaucoup de choses illogiques dans les droits de visite ou de garde et une étude doit etre faite pour autoriser une garde;il y a de mauvais pere mais aussi de mauvaise maman,moi je suis pour la résidence alternée pour mon cas mais chaque cas est différent et il est doit etre analysé par le juge aupres de médiation enquete sociale dans l'interet et la protection des enfants;bien à nos enfants

  • pa ma et NOUS
    pa ma et NOUS     

    Chère Maman, Cher Papa ,

    N’oubliez jamais: je suis l’enfant de vous deux . Maintenant, vous ne vivez plus ensemble, mais j’ai besoin aussi bien de l’un que de l’autre.

    Ne me demandez pas si j’aime plus l’un ou l’autre. Je vous aime tous les deux tout autant.

    Aidez-moi à maintenir le contact avec celui d’entre-vous chez qui je ne suis pas. Formez son numéro de téléphone pour moi, ou écrivez-moi son adresse sur une enveloppe. Aidez-moi, à Noël ou à l’occasion de son anniversaire, de lui confectionner ou de lui acheter un beau cadeau. De mes photos, faites-en toujours une copie pour l’autre.

    Conversez comme des adultes . Mais conversez. Et ne m’utilisez pas comme messager entre vous – encore moins pour des messages qui rendront l’autre triste ou furieux.

    Ne soyez pas triste quand je vais chez l’autre. Celui que je quitte ne doit pas penser que je ne l’aimerai plus d’ici quelques jours. Je préférerais toujours être avec vous deux. Mais je ne peux pas me couper en deux – seulement parce que notre famille s’est déchirée.

    Ne prévoyez jamais rien durant le temps qui m’appartient avec l’autre. Une partie de mon temps est à ma Maman et à moi; une partie de mon temps est à mon Papa et à moi. Soyez compréhensifs.

    Ne soyez ni étonnés ni fâchés quand je suis chez l’autre et que je ne donne pas de nouvelles. J’ai maintenant deux maisons. Et je dois bien les distinguer – sinon je ne m’y retrouve plus du tout.
    Quand je suis recherché ou ramené, laissez-moi un court instant avec vous deux. Ne détruisez pas ce moment en vous fâchant ou vous disputant.


    Ne vous disputez pas devant moi .

    Ne me racontez pas des choses que je ne peux pas encore comprendre.

    Laissez-moi amener mes amis chez tous les deux. Je souhaite qu’ils puissent connaître ma Maman et mon Papa et les trouver sympa.

    Mettez-vous d’accord au sujet de l’argent. Je ne souhaite pas que l’un en ait beaucoup et l’autre très peu. Il faut que ce soit bien pour tous les deux, ainsi je pourrai être à l’aise chez tous les deux.

    N’essayez pas de m’habituer à la surenchère. De toutes les façons, je ne pourrais jamais manger tout le chocolat que j’aimerais.

    Dites-moi franchement s’il vous arrive de ne pas pouvoir boucler le budget. Pour moi, le temps est bien plus important que l’argent. Je m’amuse bien plus avec un jouet simple et comique qu’avec un nouveau jouet.

    Ne soyez pas toujours "actifs" avec moi. Cela ne doit pas toujours être quelque chose de fou ou de neuf quand vous faites quelque chose avec moi. Pour moi, le plus beau c’est quand nous sommes simplement heureux en train de jouer et que nous ayons un peu de calme.

    Laissez le plus possible de choses identiques dans ma vie, comme c’était avant la séparation. Cela commence par ma chambre, ensuite sur les petites choses que j’ai faites tout seul avec mon Papa ou ma Maman.

    Soyez aimable avec les grands-parents. Ils m'aiment et je les aime, ils veulent aussi être à mes côtés. Vous seriez aussi à mes côtés si je n’allais pas bien ! Je ne veux pas perdre, en plus, mes grands-parents.

    Soyez "fairplay" avec le nouveau compagnon que l’un d’entre-vous rencontre ou a déjà rencontré. Je dois aussi m’entendre avec ces autres personnes.

    Soyez optimistes.

    Vous n’avez pu gérer votre couple, mais laissez-nous au moins le temps que cela se passe ensuite bien. Relisez toutes mes demandes

    Peut-être en discuterez-vous. Mais ne vous chamaillez pas. N’utilisez pas mes demandes pour faire des reproches à l’autre, aussi mal qu’il ait pu être avec moi ou que vous ayez cru qu'il le soit.

    Si vous ne faites pas cela, vous n’aurez pas compris comment je me sens et ce dont j’ai besoin pour me sentir heureux, avec et chez vous deux.

    Oui je veux bien avoir deux chambres et deux maison, si en cela je vous aide a vous calmer.

  • esmeralda16
    esmeralda16     

    Votre vécu ne représente pas tous les pères, favoriser la garde alternée ne veut pas dire la systématiser. Cela étant dit peut-être qu'une résidence alternée aurait renforcé le lien de vos enfants avec leur papa et évité l'absentéisme actuel, trouver sa place de père quand on ne les voit que 4 jours par mois est très difficile et souvent destructeur du lien.

  • esmeralda16
    esmeralda16     

    Je trouve que beaucoup de personnes déposent une opinion sans avoir un réel vécu de situations qui peuvent être très différentes. Oui évidemment que la garde alternée doit être la référence et ce sans que Madame soit d'accord ou non, un peu facile le "c'est un couple conflictuel" quand Madame a tous les droits et peut à sa guise décider si Papa sera ou non... Trouvez-vous normal qu'un père ne voit ses enfants que 4 jours par mois? Sans compter les nombreuses semaines (jusqu'à 1 mois et demi) qui peuvent être sans visite avec la débilité du découpage vacances et semaines 1,3 et 5 (quand il y en une!). Que les non-présentations d'enfants ne soient quasi jamais punies, que le nombre se SAP ne fassent que croître et détruise des milliers d'enfants élevés dans la haine de leur père (en générale) puisque justement les mères ont presque systématiquement la garde! Si les pères ne demandent pas la résidence alternée c'est qu'ils savent pertinemment qu'elle leur sera refusée dès lors que Madame n'est pas d'accord! Il ne faut pas confondre l'immense majorité des Papas et les cas particuliers qui rendent ce mode de garde impossible. D'ailleurs les papas ne demandent pas qu'elle soit systématique mais qu'elle soit la norme.

  • ALEX BENOIT B
    ALEX BENOIT B     

    A 89 ans, j'ai du mal à m'imaginer cela. J'ai connu l'époque où les divorces étaient rarissimes. Je crois que si j'avais 20 ans, je me garderai de faire des enfants avec une femme que je "ne sens pas". Mais c'est facile à dire. Dur dur. Je vois ma petite famille autour de moi qui a des problèmes sur cela. Je me garde bien de juger. Autant j'ai des avis tranchés sur la politique, les cons, les connes, l'automobile, etc, etc, mais là, j'avoue humblement que je ne sais pas ce que je ferais si j'étais séparé de mes mômes. La barrière générationnelle joue à plein.

  • gussaoc
    gussaoc     

    Entiere d'accord avec votre analyse. Mais comme le machisme à la vie dure, la dictature matriarcale est tout aussi reelle

  • rondd
    rondd     

    on ne compare pas le mieux et le moins bien mais le triste et le encore plus triste. le triste c'est de ne plus vivre avec ses deux parents, le encore plus triste, c'est de perdre tout contact avec l'un deux ou que la relation avec ce parent s'effrite au fil du temps et devienne une relation enfant/tonton qui n'apportera pas à l'enfant ce dont il a besoin. la résidence alternée, c'est pas le mieux, c'est le moins mauvais quand elle est possible. et si les parents ne s'entendent pas, c'est pas si grave, avec une bonne organisation ça marche quand même. et les parents ne s'entendront pas mieux s'ils ne font pas la résidence alternée en plus, donc cet argument n'est pas valable.

Lire la suite des opinions (39)

Votre réponse
Postez un commentaire

    A lire aussi

    BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(0f3c8151b7c9018b2155620013eec1f2) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(444fa48cdf0988801c504787300cce78) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(93b3bb8d427e078977df34881fcf8bd4) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(85eebd504bb8cf678b2cdd7528268ea4) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(acf9463cb864343c51c1ce58dc368189) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(0dfc771bea2c91000b538fa6004eae0c) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(327754124d887944627db2afdfbc02d2) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(76ad5ae25e74aca3882a6ae4f70e28ed) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(7da7067453571c460cf71cd22bc29bbe)