Mis à jour le
Pierre Gattaz, président du Medef, estime que l'ISF et la taxe à 75% «ne servent à rien».
 

Le président du Medef Pierre Gattaz a réclamé mercredi la suppression de l'ISF et de la taxe à 75% sur les plus hauts revenus. «Des impôts symboles qui ne servent qu'à décourager les investisseurs», selon lui. Faut-il supprimer l'ISF ? Faut-il supprimer l'ISF ?

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

Votre opinion

Postez un commentaire

46 opinions
  • skaia641
    skaia641     

    Quand tous les riches auront quitté la France, on plumera la classe moyenne qui à son tour quittera le pays ; d'ailleurs, ça commence. Ainsi, il ne restera en France que des pauvres. Dépouiller le riche n'enrichit pas le pauvre. Quand le gros maigrit, le maigre meurt.
    Signé : un ni riche ni pauvre

  • thechr
    thechr     

    Nos riches, ils se foutent pas mal de toi et des français, ce qu'ils les intéressent c'est l'argent donc le pouvoir, je refuse d'être leurs valet par contre tou cela te plaît.

  • thechr
    thechr     

    Non il a raison, arretons de protéger une infime partie du peuple au détriment de la majorité ,

  • 234444
    234444     

    non il ne faut pas la supprimer mais la baisser sinon nos riches s'en vont !

  • L ESTRANGER
    L ESTRANGER     

    OEUVRES D'ART ET ISF
    LA GRANDE NICHE FISCALE DE LA GAUCHE !!! Valeur refuge (argent soustrait au circuit économique productif) en période de crise, le marché de l’art est aussi encouragé par un régime fiscal plutôt favorable. Depuis dix ans, l’arrivée de nouveaux acheteurs en provenance des pays émergents a soutenu le marché de l’art. Peintures, voitures de collection, sculptures… les records d’enchères sont battus dans presque tous les domaines. Si certains segments devenus très spéculatifs - peinture contemporaine, art asiatique ou certaines pièces de mobilier des années 1920 à 1970 - l’art peut présenter un réel intérêt patrimonial, surtout en ces temps de crise. Certes, cet investissement ne procure aucun rendement, mais il permet de protéger son capital de l’inflation et sa cote peut grimper avec le temps. >> " L'art devient un placement refuge face à l'agitation des Bourses" Inutile d’être milliardaire pour démarrer une collection. « Il est aujourd’hui possible de trouver des dessins de Fragonard, entre 30.000 et 40.000 euros, ou de Picasso entre 120.000 et 150.000 euros », explique Fabien Bouglé, consultant en gestion de patrimoine artistique à Saint Eloy Consulting. Evidemment, avant de vous lancer, vérifiez la cote de l’artiste. Et sachez qu’un tel investissement se conçoit pour le long terme, « un collectionneur ne doit pas investir dans le but unique d’engranger des plus-values rapidement, sinon les risques de déconvenues seront importants », souligne Fabien Bouglé. Avantage supplémentaire pour les Français : les œuvres d’art sont intégralement exonérées d’ISF (Impôt Sur la Fortune). Inutile pour autant d’écumer les salles de vente dans le but de faire baisser votre facture fiscale avant le 15 juin prochain, car le patrimoine taxable est évalué au 1er janvier de chaque année. Aujourd’hui, toutes les œuvres d’art, quelque soit leur âge, sont concernées par ce cadeau fiscal. Les objets d’antiquités ou le mobilier doivent, eux, avoir plus de 100 ans pour profiter de la même exonération (certaines pièces contemporaines de grande valeur échappent à cette règle). Les bijoux à caractère historique (ayant appartenus à une personnalité), les médailles, les timbres, les livres anciens, les voitures de collection, et les photographies d’art (prises par l’artiste, tirées à moins de 30 exemplaires sous son contrôle, signées et numérotées) sont aussi non taxables au titre de l’ISF. >> "Collectionner des pièces et billets doit rester un placement plaisir" Outre cet avantage fiscal, les œuvres d’art sont également soumis à un régime très avantageux lors de la vente. Les pièces de collection vendues moins de 5.000 euros sont totalement exonérées de taxes. Si leur valeur dépasse ce montant, le propriétaire a le choix. Soit il règle une taxe forfaitaire de 5% sur le prix de vente, soit il paie une taxe sur les plus-values. Cette dernière est de 32,5% (34,5% à partir du 1er juillet 2012), après un abattement de 10% par année de détention à partir de la troisième année. Avec ce régime, la vente d’un objet d’art est donc totalement exonéré au bout de 12 ans de détention. Seul impératif dans ce cas : justifier de la date de détention grâce à une facture d’achat ou un acte de donation ou de succession. Enfin, si vos héritiers ne partagent pas vos goûts : vos œuvres d’art peuvent servir, sous certaines conditions, pour payer des droits de donation, de succession ou le montant de l’ISF. N'est-ce pas Mr Fabius, Pierre Bergé, Anne Sinclair, etc..... Juvénal.

  • monde meilleur
    monde meilleur     

    c'est rigolos ce que vous dites .....les 500 plus riches familles de France eux ne s'en plaignent pas ...ils ont multipliez leur bénéfices par 25 ...avec la crise...

  • monde meilleur
    monde meilleur     

    Gattaz fils égale Gattaz père, c'est cela supprimons les impôts des 500 plus riches familles de France et faisons les payer par les autres, et surtout les PME et PMI...EN 1 an ils viennent de voir leurs bénéfices se multiplier par 25, et nous sommes en crise, et tout cela grace à qui au socialisme de droite...

  • VIA IZQUIERDA de Lille
    VIA IZQUIERDA de Lille     

    Tu es bien conctent d'avoir ta rue propre les troue de chaussée grâce z cette cohorte d'employé municipaux.
    Les 14% c'est pas ceux qui on obtenu la nationalité française? 60% des demandes refuser

  • VIA IZQUIERDA de Lille
    VIA IZQUIERDA de Lille     

    Donner du pouvoir d'achats ????? À qui? À ceux qui paie l'impot sûr leurs fortunes????

  • LENNIE1
    LENNIE1     

    A PASCAL1428 : c'est une taxe votée par les socialistes, ceux qui n'aiment pas les riches, la moindre des choses serait que leurs dirigeants montrent l'exemple et ne bidouillent pas pour ne pas la payer. Continuez donc à baver sur Sarko qui lui paie l'ISF contrairement à ce que vous affirmez bêtement, juste pour faire de l'anti sarko.

Lire la suite des opinions (46)

Votre réponse
Postez un commentaire

    A lire aussi

    BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(0f3c8151b7c9018b2155620013eec1f2) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(444fa48cdf0988801c504787300cce78) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(93b3bb8d427e078977df34881fcf8bd4) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(1384cd6a5a111caf681a198af27dc675) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(85eebd504bb8cf678b2cdd7528268ea4) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(acf9463cb864343c51c1ce58dc368189) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(0dfc771bea2c91000b538fa6004eae0c) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(327754124d887944627db2afdfbc02d2) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(76ad5ae25e74aca3882a6ae4f70e28ed) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(7da7067453571c460cf71cd22bc29bbe)