Mis à jour le
De 13h à 14 sur RMC retrouvez Eric Brunet dans Carrement Brunet
 

Pour Eric Brunet, le gouvernement doit annuler la réforme des rythmes scolaires. 66% d'entre vous étaient d'accord à la fin de l'émission. Continuez à voter et à donner votre opinion. Rythmes scolaires : il faut annuler la réforme

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

Votre opinion

Postez un commentaire

211 opinions
  • sesula
    sesula     

    Décidée fin février 2013, la mise en place de la réforme des rythmes scolaires a été le fruit d’une collaboration étroite et permanente entre la municipalité et les enseignants pour examiner chaque moment de la journée. CQFD

  • Soph23
    Soph23     

    Super, on est ravi!!!!
    Et les communes avec pour seule association un club de tir, ça va être sympa comme activité!
    La France est un pays "mosaïque" et ce n'est pas parce que cette réforme s'applique à un endroit qu'elle peut s'appliquer partout!
    On envisage de me rendre ma classe à 15h après des activités "garderie". Et ça vous trouvez ça bien? Je vais pouvoir enseigner quoi dans ces conditions jusqu'à 16h30? Les élèves vont arriver excités avec une multitude de conflits à régler, ça va être formidable et vive le respect du rythme de l'enfant!!!

  • sesula
    sesula     

    ST SERUIN SUR L'ISLE, commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Gironde (région Aquitaine) : 2 948 habitants (2009).
    Municipalité et Enseignants ont fait une première évaluation des activités et de leur organisation suite à l'application depuis la rentrée 2013 des nouveaux RYTHMES SCOLAIRES.
    Résultat : TOUS satisfaits des rythmes scolaires.
    Décidée fin février 2013, la mise en place de la réforme des rythmes scolaires a été le fruit d’une collaboration étroite et permanente entre la municipalité et les enseignants pour examiner chaque moment de la journée. « Il s’agissait de mettre en commun les forces de notre territoire, de mobiliser toutes les compétences autour de ce projet : l’équipe du service animation jeunesse, la médiathèque, le service des sports, les écoles municipales de musique et de danse, le personnel polyvalent du pôle entretien, les Agents territoriaux spécialisés des écoles maternelle (Atsem). Des recrutements de vacataires compétents s’avéraient indispensables », explique Maurice Guillot, adjoint au maire en charge de l’éducation.
    La municipalité a choisi la gratuité pour que le plus grand nombre d’enfants puissent participer aux activités.
    Le premier bilan est positif sur les deux écoles. Chaque soir 200 enfants en moyenne fréquentent ces activités. Une équipe d’environ 28 encadrants majoritairement diplômés les pilote : éveil musical, jeux éducatifs, de lecture, ateliers découvertes, de contes, jeux sportifs et traditionnels, aide aux leçons, informatique, ateliers créatifs, école multisports, cirque théâtralisé, relaxation, danse.
    Une première évaluation a eu lieu afin de donner plus de souplesse au dispositif, en restant à l’écoute des parents. Les conseils d’école ont permis de constater la satisfaction des parents et des enseignants.
    Publié le 22/11/2013 à 06h00 dans le journal Sud-Ouest
    Cet article a pour but d'apporter la preuve qu'il y a bel et bien des "endroits" où cela fonctionne !!! et c'est SURTOUT grâce à la BONNE VOLONTE de TOUTES les personnes impliquées ET responsables de l'éducation de nos enfants ...

  • Milouzze
    Milouzze     

    Oui, et l'Irak possède des armes de destruction massives...

  • 31sev
    31sev     

    je suis étonnée que vous disiez que les 50 euros par enfant aient servis à rénover les classes car ce n'est pas l'objectif de cette aide. De plus, la commune a fait l'avance des frais car pour le moment, aucune commune n'a reçu l'aide de l'état. En plus, aux dernières nouvelles, cela passerait par la CAF et la CAF ne finance pas les réfections des salles de classe. La facture finale risque d'être salée. en ce qui nous concerne, le CLAE coûte 1.7 euros par soir depuis la réforme (il a doublé !). L'an dernier, je pouvais me débrouiller pour récupérer mes enfants à la sortie d'école mais cette année, ce n'est plus possible. Et si des activités sont organisés, elles ont effectivement le mérite d'exister mais le manque de moyens ne permet pas de proposer des activités comme celles dont vous parlez.

  • 31sev
    31sev     

    On leur reposera la question à la fin de l'année scolaire. Il semblerait en effet qu'il ne suffise de passer aux nouveaux rythmes scolaires pour recevoir l'aide de l'état or la plupart des communes comptent dessus et notre ministre a en plus promis de la reconduire l'an prochain (l'argent poussant sur les arbres bien entendu !). En tout cas, à ce jour, pas une mairie n'a reçu l'aide promise !!!!!

  • tominou
    tominou     

    Je me pose une question sur la constitutionnalité de la réforme des nouveaux rythmes scolaire sur un point précis.On demande aux maires toutes opinions politiques confondues d'assurer des activités péri éducatives soit, c'est à dire ouvrir la porte de l'école laïque et gratuite de la république à des entités qui sont forcement marquées politiquement, dans le cadre de ces activités est ce qu'un maire du front de gauche aura la même vision qu'un maire front national??? l'état garant de nos institutions a t il le droit d'ouvrir la porte de l'école à des courants politiques en déléguant financièrement et humainement une partie de l'éducation de nos enfants???
    Alors que la nouvelle charte de la laïcité demande de laisser justement ces convictions sur le perron de l'école!!

  • Kid Limonade
    Kid Limonade     

    Ca va les anti-gauche primaires ?

  • sesula
    sesula     

    Plus de 80% des communes où la réforme contestée des rythmes scolaires est entrée en vigueur en septembre disent en être satisfaites, selon une enquête de l'Association des maires de France (AMF). /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

  • sesula
    sesula     

    Plus de 80% des communes où la réforme contestée des rythmes scolaires est entrée en vigueur en septembre disent en être satisfaites, selon une enquête de l'Association des maires de France (AMF). /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Lire la suite des opinions (211)

Votre réponse
Postez un commentaire

    A lire aussi

    BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(0f3c8151b7c9018b2155620013eec1f2) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(444fa48cdf0988801c504787300cce78) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(93b3bb8d427e078977df34881fcf8bd4) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(1384cd6a5a111caf681a198af27dc675) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(85eebd504bb8cf678b2cdd7528268ea4) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(acf9463cb864343c51c1ce58dc368189) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(0dfc771bea2c91000b538fa6004eae0c) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(327754124d887944627db2afdfbc02d2) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(76ad5ae25e74aca3882a6ae4f70e28ed) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(7da7067453571c460cf71cd22bc29bbe)