RMC

+150 euros par an: l'UFC-Que Choisir alerte sur "le risque d'explosion" du prix de l'électricité début 2022

L'association demande notamment la fin de la TVA sur les taxes énergétiques pour éviter de faire flamber la facture des Français.

En moyenne 150 euros en plus sur la facture annuelle d'électricité d'un ménage l'utilisant pour se chauffer: l'association de consommateurs UFC-Que choisir a alerté lundi sur le "risque d'explosion" du prix de l'électricité début 2022, et demande aux pouvoirs publics d'agir.

En cause, selon l'association de consommateurs qui mené une enquête: l'électricité d'origine nucléaire. EDF, qui la commercialise, a pour obligation de la revendre à prix fixe. 

"Sur la base de la méthodologie officielle de calcul du tarif réglementé de vente d'électricité (TRVE), l'UFC-Que Choisir a procédé à une estimation de son évolution tarifaire qui devrait être annoncée en janvier 2022", explique l'association dans un communiqué lundi. "L'UFC-Que Choisir estime que la hausse du TRVE au début de l'année 2022 atteindra 11,3% HT, soit près de 10% TTC", prenant en compte dans son estimation "le degré d'exposition du TRVE aux prix sur les marchés de gros, et le niveau de ces prix sur les marchés de gros d'ici à la fin de l'année". 

Problème: son volume est plafonné et il n'est plus suffisant pour contenter tous les acheteurs. Ce qui fait flamber le prix du mégawatt/heure: il a triplé en deux ans. Et l'UFC a fait les comptes pour les ménages, depuis l'ouverture à la concurrence en 2007. Les prix de l'électricité ont augmenté de plus de 60%. C'est pourquoi l'association demande notamment la fin de la TVA sur les taxes énergétiques.

"Cette sombre perspective n'est toutefois pas inéluctable, puisque les pouvoirs publics disposent de plusieurs leviers pour l'éviter", pointe l'UFC-Que Choisir.

L'association demande au gouvernement le "relèvement du plafond de l'ARENH", un mécanisme qui permet aux fournisseurs alternatifs d'acheter de l'électricité nucléaire à un prix régulé, et la baisse de certaines taxes alourdissant la facture des consommateurs d'électricité. Une pétition a d'ores et déjà été mise en ligne.

La rédaction de RMC avec AFP