RMC

A cause de l'inflation, les achats de Noël commencent encore plus tôt cette année

Des achats de Noël dès le mois d'octobre, à cause de l'inflation. En France, de plus en plus de personnes anticipent au maximum leurs courses de Noël pour faire des économies.

L'an dernier, les Français avaient fait leurs achats de Noël en avance à cause des pénuries. Cette année, c’est à cause de l’inflation. C’est ce que montrent plusieurs enquêtes. Selon celle réalisée par Sensormatic Solution, 31% des consommateurs avaient déjà commencé leurs achats de Noël à la fin du mois d'octobre.

Début novembre, nous étions déjà 69% à réfléchir à nos futurs achats de cadeaux de Noël. C’est du jamais-vu selon l'institut TNS-Sofres pour le site Showroomprivé.com. Au final, nous serons 50% à avoir terminé notre liste de cadeaux avant début décembre.

Pourquoi anticiper encore ses achats de Noël? Le principal objectif, c’est de maîtriser le budget cadeau alors que l’inflation dépasse les 6% sur un an. Sept Français sur dix affirment d’ailleurs que le prix est le facteur le plus important lors de leurs achats en magasin pendant les fêtes de fin d’année, du jamais vu.

Des prix qui augmentent à l'approche de Noël

Des prix en hausse et en budget revu à la baisse. 34% des Français envisagent de moins dépenser que les années précédentes dans les cadeaux de Noël, pour un budget de 250 euros, en baisse pour une famille sur trois.

Le comparateur Idealo confirme que le meilleur moment pour procéder aux achats de Noël se situe bien fin octobre. Comme par exemple avec les trottinettes électriques qui coûtent 484 euros neuf semaines avant Noël, contre 510 euros autour du 10 décembre. C’est plus du marketing que le pur effet de l’inflation. Beaucoup de distributeurs rognent sur leurs marges et limitent les hausses pour gagner des clients. Une sorte de bouclier de Noël.

Emmanuel Lechypre