RMC

Après le Black Friday et le Cyber Monday, qu'est-ce que le "Giving Tuesday"?

Cette nouvelle fête nous vient encore des Etats-Unis, mais cette fois rien de commercial, au contraire. Un jour pour donner de l'argent ou du temps aux autres, à qui vous voulez et en servant la cause que vous voulez.

"Donnez du temps, de l’argent, des objets, de la nourriture, du sang, des compétences ou tout simplement de la voix pour rendre le monde meilleur": tel est l'objectif affiché par les organisateurs du Giving Tuesday. Tout l'opposé de la grande fête commerciale du Black Friday, qui avait lieu vendredi dernier.

Le "Giving Tuesday", comprenez le "Mardi du Don" arrive pour la deuxième fois en France. Un mouvement d'appel mondial à la générosité.

L'idée est née aux Etats-Unis, en 2012, en constatant l'engouement des gens pour des événements consuméristes comme le Black Friday. Aux Etats-Unis, près d'un milliard de dollars ont été collectés depuis 2012 grâce à ce mouvement.

"C'est faire preuve de bienveillance à l’égard des autres"

Particuliers, associations, écoles, entreprises et administrations sont invités à soutenir une cause ou faire un don en France. Exemple à Paris avec Asso connect, une entreprise d'outils numériques à destination des associations.

Après un petit tri dans ses placards, Audrey participe à la collecte de son entreprise. Toutes ses affaires qui ne servent plus finiront dans un dépôt-vente: "C’est tous les jours qu’il faut penser à donner aux autres mais l’idée c’est de marquer le coup et donc on ramène tous des affaires pour le Giving Tuesday. Pour nous, c’est plus que donner du matériel ou du financier, c’est faire preuve de bienveillance à l’égard des autres".

"Mobilisons-nous pour des valeurs positives"

Plusieurs collègues d'Audrey prévoient eux de donner leur sang à la pause. Une journée de don sous toutes ses formes donc, trois jours après le Black Friday, comme l'explique Yaële Aferiat, directrice de l'Association française des fundraisers et co-organisatrice du mouvement en France.

"On peut se mobiliser pour acheter, on peut faire du buzz autour de la consommation, mais mobilisons-nous pour des valeurs positives, faire quelque chose, aider une vieille dame à côté de chez soi, faire de petites choses pour que le monde aille mieux".

Alors que les dons des associations baissent, les organisateurs espèrent encourager les Français à libérer leur générosité.

Laura Taouchanov (avec Caroline Petit)