RMC

Black Friday: attention aux fausses promotions

Plus d'un Français sur deux à l'intention de profiter du Black Friday, la grosse journée de promotion qui aura lieu ce vendredi. Mais attention aux ristournes parfois trompeuses.

Le Black Friday, c'est ce vendredi mais depuis lundi déjà, les opérations marketing ont commencé. Demain, grosse journée de promotions à un mois de Noël. Plus de 5 milliards d'euros de dépenses attendues, plus d'un Français sur 2 qui a l'intention d'en profiter.

Mais attention aux fausses promotions. Il y en aura beaucoup toute la journée de vendredi et il y en a déjà depuis le début de la semaine. En réalité, les ristournes réelles sont beaucoup moins intéressantes que celles qui sont affichées.

L'UFC-Que Choisir a traqué quelques-unes de ces fausses promotions et elles concernent à peu près tout le monde y compris les grandes enseignes. Par exemple, le site internet Cdiscount propose un lave-vaisselle à "319,99 € au lieu de 549 €". Sauf que ce prix d’origine de 549 euros ne correspond à rien. C'est juste le prix conseillé par le fabricant il y a deux ans. Forcément, depuis le temps, plus aucun marchand ne le commercialise à ce prix. Cdiscount lui-même le vend 319 € depuis un mois, soit une réduction réelle de 0 euro!

Pareil chez Amazon. 240 euros d’économies annoncées sur un rasoir électrique, soit 60 % de rabais par rapport au prix soi-disant normal sauf que la réduction réelle est de 14%.

Soyez vigilants sur les garanties

La DGCCRF, la répression des fraudes, a publié sur son site plusieurs conseils aux acheteurs pour qu'ils ne se fassent pas avoir. Premier conseil: prenez le temps de comparer. Par exemple, Darty qui propose depuis lundi à la vente un four encastrable à 349 euros contre 599 euros. On trouve en fait le même four sur Rueducommerce à 345 euros.

Autre conseil: soyez vigilants sur les garanties, préférez les sites français et européens (moins de problèmes en cas de recours) et puis attention aux faux avis.

Car vous risquez d'acheter des produits dont vous n'avez pas besoin. C'est d'ailleurs ce que dénoncent une enseigne comme la Camif qui refuse de participer à cette journée symbole pour elle, de la surconsommation.

Et aussi parce que plus on commande, plus on renvoie. En Allemagne par exemple, un quart des colis commandés sont retournés à l'expéditeur et en France on ne doit pas en être très loin. Et lors de ces grosses opérations promotions c'est bien pire. Or, chaque colis renvoyé a un impact sur le climat.

Il faut savoir que 30% des articles renvoyés chez Amazon sont tout simplement détruits, jetés à la poubelle parce que ça coûte plus cher de les vérifier et de les reconditionner. Donc attention aux fausses bonnes affaires, attention aux arnaques et attention aux achats compulsifs.

Marie Dupin