RMC

Bourges se prépare à l’arrivée des "gilets jaunes": "Je suis inquiet", confie le maire de la ville

Le collectif "La France en Colère" du "gilet jaune" Eric Drouet appelle à un rassemblement à Bourges, préfecture du Cher, une ville pile au centre de la France.

Inquiète depuis quelques jours, Agnès, commerçante de Bourges, a pris sa décision. Elle fermera boutique ce samedi, jour de l'acte 9 des "gilets jaunes": "On nous annonce qu'il y aura quelques milliers de personnes. Je ne veux pas faire prendre de risques à mon personnel alors que c'est un très gros samedi pour nous. Ça va être une grosse perte que l'on ne va pas rattraper".

Pourtant, Stéphane Jacquet, représentant de commerçants, tente de rassurer: impossible de se passer de ce premier week-end des soldes: "C'est un des samedis les plus importants de l'année commercialement, donc on a décidé de rester ouvert, il n'y a pas de raison que ça se passe mal".

Les horodateurs retirés

De son côté, la mairie de Bourges anticipe: parcs, musées, parkings souterrains seront fermés. Même les horodateurs – 6.000 euros pièce- sont en train d’être retirés. Pascal Blanc, le maire de Bourges, appréhende surtout les violences en marge de la manifestation: "Personnellement, je suis inquiet. J'espère être inquiet pour rien. Une telle manifestation, on n'a jamais eu ça à Bourges: donc vigilance, prudence et sérénité".

Sur l’événement Facebook, près de 3.000 personnes ont prévu de venir manifester à Bourges.

Alice Froussard avec Paulina Benavente