RMC

Bugs informatiques, opacité... couacs en série pour MaPrimeRenov', le dispositif de rénovation énergétique du gouvernement

INFORMATION RMC - Le dispositif de rénovation énergétique du gouvernement rencontre quelques problèmes informatiques. Résultat, des milliers de personnes sont dans l'attente de remboursements conséquents.

MaPrimeRénov', c'est une aide que verse l'Etat pour faire des travaux de rénovation énergétique. Sur le papier ça a l'air super simple mais c'est seulement sur le papier. Si officiellement c'est un gros succès et que l'Etat en est très fier, dans les faits, cela marche un peu moins.

L'idée au départ c'est de remplacer l'ancien crédit d'impôt sur la rénovation énergétique par une aide "plus simple, plus juste, plus efficace". Si on est éligible, on paie une entreprise labelisée pour faire les travaux et une fois que ces travaux sont terminées, on envoie la facture à MaPrimeRénov'. Avec un dossier complet, on doit recevoir la prime sous 15 jours ouvrés.

"On a l'impression que ça n'avance pas et que c'est presque fait exprès"

Sauf que c'est pas vraiment ce que racontent à RMC ceux qui ont voulu en profiter. Marie-José, José, Laëtitia et Marie, tous attendent le versement de leur prime depuis des mois: "On avait droit à 8100 euros. Le 13 novembre 2020 on a présenté la facture, on a voulu joindre le RIB et ça a buggé. Ça s'est bloqué", explique Marie-José.

"Depuis le 24 septembre, on est bloqués parce qu'on ne peut pas appuyer sur 'Continuer'. Il faut donc appeler MaPrimeRénov', qui fait passer au service informatique et qui doit nous recontacter. Mais on a du faire entre 25 et 30 mails et on a l'impression que ça n'avance pas et que c'est presque fait exprès", renchérit Laëtitia.

"On me doit 1500 euros. J'ai toujours eu confiance dans mon gouvernement et je pensais que tout était bien fait mais on se rend compte que derrière ça ne suit pas. C'est embêtant", ajoute Marie.

3000 personnes touchées seulement?

Et c'est d'autant plus embêtant que MaPrimeRénov' est majoritairement versée à des ménages modestes et très modestes qui se retrouvent endettés, avec des milliers d'euros dans la nature pendant des mois. Pourtant la promesse du versement de la prime sous 15 jours ouvrés est globalement respectée selon un des directeurs de l'ANAH, l'Agence nationale de l'habitat, en charge du dispositif.

"Les 15 jours ouvrés pour un dossier complet, la promesse est totalement tenue. Si le dossier est complet et qu'il rencontre une difficulté technique, un problème informatique, cela prend plus de 15 jours. Et ces bugs représentent 2% des dossiers environ, soit 3000 personnes environ", explique au micro de RMC Alain Brossais, directeur des stratégies et des relations territoriales à l'ANAH.

Sauf qu'une page Facebook intitulée "MaPrimeRénov’ le parcours du combattant" réunit près de 16 000 inscrits, il y a aussi une pétition signée par plus de 11 000 personnes. Et on réussi à joindre hors micro des conseillers du Réseau Faire, ce sont des personnes qui conseillent les particuliers sur MaPrimeRénov’. Selon eux 20% environ des dossiers rencontrent des difficultés. Ces conseillers dénoncent une stratégie pour décourager, d'autres parlent d'un problème de sous-effectifs. 

Et malgré les demandes de RMC, il est impossible de savoir combien de personnes sont en charge de MaPrimeRénov’ en France. Tout simplement parce que c'est une entreprise privée, Docaposte, une filiale de la Poste qui gère l'instruction des dossiers. Sollicités, ils n'ont jamais voulu répondre.

>> A LIRE AUSSI - A quoi ont servi les précédentes COP? 

Marie Dupin et Benoît Ballet