RMC

Canicule: "La simple digestion des aliments gras ou trop sucrés augmente la température du corps"

Lundi, les températures maximales ont atteint entre 34 et 37 degrés de la Nouvelle Aquitaine au Centre-Val-de-Loire. Les plus fortes valeurs ont été observées des Landes aux Charentes, avec 38 voire 39 degrés. La canicule devrait durer jusqu'à jeudi compris, alors d'ici là, mieux vaut adapter son rythme de vie et ses habitudes alimentaires.

51 départements français sont désormais en vigilance orange canicule. Un épisode inédit depuis 12 ans à cette période de l'année. Il a fait 33 degrés à Paris, contre 21 habituellement et 36 à Bordeaux, soit plus d'une dizaine de degrés de plus que les valeurs saisonnières. Des températures élevées qui ont des conséquences sur notre façon de nous alimenter, jusqu'à changer les produit que nous achetons habituellement. 

A la sortie des supermarchés, on retrouve souvent les mêmes aliments dans les sacs des clients, comme dans celui de Awa: "on mange beaucoup de salades et des fruits, surtout des pastèques comme il y a de l’eau. Et puis on n’a pas vraiment d’appétit, on n’arrive pas à manger. C’est un peu lourd, on supporte mal".

Pour mieux supporter ces températures élevées, la nutritionniste Karine Delarouere a des recommandations très précises: "La simple digestion des aliments gras, ou des aliments trop sucrés, provoque une augmentation de la température du corps. On évite aussi le café, la caféine, l’alcool, toutes les boissons qui ont tendance à déshydrater le corps".

Privilégiez donc plutôt les légumes et les fruits comme les raisins, les oranges ou encore les citrons, qui augmentent la capacité du corps à s'hydrater.

En cas de questions plus précises, le ministère de l'Intérieur a mis en place une plateforme téléphonique d'information canicule: 0800 06 66 66. L'appel est gratuit depuis un poste fixe en France, de 9 heures à 19 heures.

Férouse Mansour avec A.B.