RMC

Chaque année, 650 millions d'euros de produits neufs sont détruits

Le premier ministre Edouard Philippe a annoncé l'interdiction de la destruction des invendus non alimentaires. Chaque année en France, plus de 650 millions d'euros de produits neufs et non périssables sont jetés ou détruits.

Edouard Philippe a parlé d'une "première mondiale" pour présenter sa mesure qui impose aux entreprises de donner leurs invendus ou de les recycler. Elle devrait s'appliquer à partir de la fin de l'année 2021, pour les produits disposants d'une filière de collecte et de recyclage, et à partir de la fin 2023 "au plus tard" pour les autres.

Et c'est devant un patron du e-commerce, celui de Cdiscount que le Premier ministre faisait ce constat.

"On se pose quand même parfois la question des choses que nous avons consommé ou utilisé quand elles ne sont plus bonnes à utiliser et déjà, il y a une forme de gaspillage. Donc l’idée de se dire qu’on va jeter des choses qui sont neuves, c’est extravagant", a notamment confié Edouard Philippe.

Et le chiffre fait peur, 650 millions d'euros de produits neufs sont détruits chaque année. Il s'agit souvent de produits retournés après achat sur Internet. Ça coûte moins cher de détruire que de reconditionner, ou de réutiliser. Une aberration pour Alma Dufourd, de l'ONG Les Amis de la Terre.

"Alors qu’il y a le changement climatique de fabriquer des produits à l’autre bout du monde, avec du travail d’enfants, de les faire voyager, ils font quatre fois le tour du monde et quand il arrive en France, ils sont mis dans un trou au bout de trois mois", dénonce-t-elle. 

Par an, Amazon détruit 3 millions de produits

Le géant Amazon par exemple détruit chaque année trois millions de téléphones, de vêtements, d'ordinateurs. Alors le gouvernement veut interdire ça. Et pour Valérie Fayard, chez Emmaüs, il faut absolument inciter les entreprises à donner. 

"Réutiliser directement une fringue par exemple telle qu’elle est, c’est beaucoup plus vertueux que d’aller utiliser de l’énergie pour la recycler pour ensuite refabriquer des vêtements. Et en ce qui concerne l’aspect social, la réutilisation est un secteur qui crée des milliers de postes de travail", affirme-t-elle. 

Le bon exemple en France c'est donc Cdiscount, qui en 10 ans, a remis sur le marché 60 000 produits en tout genre. 60 000 produits à l'origine destinés à la destruction

Thomas Chupin avec Guillaume Descours