RMC

Chewing-gums dégradables, boissons à base de déchets naturels: quelles tendances pour l'alimentation du futur?

DUPIN QUOTIDIEN - Le salon international de l’alimentation n’a pas pu se tenir cet automne à cause du coronavirus, mais son concours a bien eu lieu. La tendance actuelle est que les consommateurs plaident massivement pour un retour au naturel, et les industriels leur répondent.

C’est un retour à l’essentiel. Des produits plus sains, avec une liste d’ingrédients très courte, sans additifs controversés, c'est plus sécurisant pour les consommateurs, mais aussi des produits éco-responsables, qui participent à la lutte contre le gaspillage.

Prenons par exemple KokoJoo, c’est une boisson sans-alcool réalisée grâce à la coque de fèves de cacao. C’est une marque suisse, évidemment, qui récupère donc les déchets de l’industrie chocolatière, et visiblement, la boisson a un léger goût de cacao.

Le plastique revient à cause de la pandémie

En revanche, à cause de la crise sanitaire, les emballages font leur retour. Même s'il n'est pas écolo et qu'il avait tendance à se faire discret ces dernières années, le plastique rassure les consommateurs en cette période d’épidémie. Mais les professionnels pensent que ça ne va pas durer.

En revanche, la tendance qui semble se dessiner de plus en plus nettement, c’est le besoin de transparence. Les acheteurs veulent savoir d’où viennent les aliments qu’ils consomment, leur empreinte carbone, et leur impact sur le bien-être animal. Plus d’informations sur l’emballage, plus d’applications sur l'origine des produits, type Yuka, c’est la prochaine révolution alimentaire.

Les grands gagnants de cette édition: 

Trois produits médaillés cette année, et on commence avec la médaille de bronze: : les chewing-gums Too Good, c’est une marque française qui les fabrique. Leur particularité : ils se dégradent en quelques semaines contre 5 ans pour un chewing-gum normal.

Ca ne veut pas dire qu’on peut les jeter par terre mais c’est quand même un grand progrès. Ils sont fabriqués à partir d’une gomme naturelle, qui provient d’un arbre mexicain, le sapotillier. Il y a 2 goûts différents : menthe et cannelle.

Médaille d’argent: ce sont des petites gaufres salées, à sortir à l’heure de l’apéro, elles sont fourrées au maroilles AOP, c’est ce qui a plu au jury.

Et enfin médaille d’or, un produit qui nous vient d’Italie: des gnocchis surgelés. Mais des gnocchis élaborés à base de légumes avec plus de 70% de légumes dans leur composition et très peu d’ingrédients: poivron rouge, baie de goji, manioc, fécule de pomme de terre, sel, huile d’olive. Et c'est tout ! Des légumes et peu d’ingrédients, voilà qui résume bien la tendance actuelle.

Victor Joanin