RMC

Comment la grande distribution gonfle ses marges sur les produits bio

Une grande étude de l'association UFC-Que Choisir est publiée ce jeudi et on apprend notamment que la grande distribution applique des marges de plus en plus grosses sur les produits bio.

Des marges 75% plus élevées en moyenne que sur des produits issus de l'agriculture conventionnelle. C'est ce qu'a constaté l'UFC dans son enquête, qui paraît ce jeudi dans le numéro de septembre. Et tous les fruits et légumes ne sont pas logés à la même enseigne. Les plus consommés sont les plus taxés.

La tomate par exemple: les marges appliquées par la grande distribution sont 109% plus élevées que pour une tomate conventionnelle. Pareil pour la pomme. Les marges sur le bio sont multipliées par deux et demi. De 87 centimes à 2€17. Bien plus que l'augmentation du prix agricole. Du coup, en rayon, on passe du simple au double.

Si vous voulez manger des fruits et légumes bio toute l'année, ça va vous coûter cher. 657€ par an contre 379€ pour leur équivalent conventionnel. Un écart surtout dû à l'explosion des marges en bio.

Sur votre budget annuel, la grande distribution prélève 287€ sur vos produits bio contre 173€ sur les conventionnels. Au total, elle capte plus de 40% du surcoût du bio.

Comment justifier cette différence de marge entre bio et conventionnel ? 

La grande distribution maintient que ses marges sont fixes. C'est le cas quand on parle en pourcentages. Mais ce sont les marges en euros qui atteignent des sommets, puisque les prix au kilo en bio sont plus élevés qu'en conventionnel.

Si les grandes surfaces appliquaient les mêmes marges en euros sur le bio que sur le conventionnel, vous feriez 121 euros d'économies par an. On comprend bien le surcoût agricole d'un produit bio. En revanche, l'association et les syndicats ne s'expliquent pas les marges plus élevées appliquées par la grande distribution.

Faire jouer la concurrence

D'autant plus qu'elle met beaucoup de pression sur les producteurs pour qu'ils baissent leurs prix.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les magasins bio sont moins chers que les grandes surfaces lorsqu'il s'agit des fruits et légumes. Les prix sont 19% plus bas en moyenne.

Les fruits et légumes y sont souvent vendus en vrac, alors qu'ils sont emballés en grandes surfaces. Et il y a de plus en plus d'enseignes spécialisées en France. 

Anaïs Bouitcha (avec James Abbott)