RMC

"Dupin Quotidien": pourquoi le prix moyen du ticket de caisse des Français augmente-t-il pendant le confinement ?

Alors que les tarifs de l'énergie se sont effondrés, ceux des produits alimentaires sont en forte hausse, notamment les produits frais. Comment expliquer cette augmentation ?

De plus en plus de Français ont le sentiment que le prix de leur panier de courses a augmenté pendant le confinement. Et ils ont raison. Le ticket moyen a augmenté de 48 euros. C'est en tout cas ce qui ressort d'une étude de l’institut Kantar. 74% des consommateurs ont le sentiment de payer leurs courses plus cher, c'est un sentiment qui augmente chaque semaine de confinement. Et c'est la réalité. Se nourrir coûte plus cher. 

Pourtant, si on regarde les prix à la consommation dans leur ensemble ils n’ont que très légèrement augmenté sur un an, 0,4% au mois d’avril. Sauf qu'ils sont tirés vers le bas par les tarifs de l’énergie qui se sont effondrés, mais les prix des produits alimentaires eux sont en très forte hausse.

Moins de promotions

Et surtout les prix des produits frais. Selon l’INSEE, les prix de ces derniers auraient augmenté de 18% au mois d’avril. Les produits frais sont en hausse, mais aussi plus généralement les produits essentiels, les produits de base qui se sont souvent trouvés en rupture de stock. Par exemple, le jambon est en hausse de 10% selon les données de Kantar, le lait de quasiment 9%, le pain de mie de plus de 3%. Il y a aussi les laits infantiles qui sont en hausse de plus de 23%, les sacs-poubelles de quasiment 6%, et bien sûr l’eau de javel de plus 16%. 

La grande distribution assure qu'elle n'a pas augmenté ses marges et qu'elle a même dû les baisser avec les mesures de protection des salariés mises en place. Alors parmi les explications il y a la hausse très forte des prix des transports, des prix des matières premières. La hausse des prix des emballages, la pénurie de main d'œuvre pour ramasser les fruits et les légumes. 

Tout ça joue évidemment sur la hausse des prix. Il y a aussi eu beaucoup moins de promos. Les promotions sur les produits de base, les essentiels, sont en baisse de 70% depuis le début du confinement.

Marie Dupin