RMC

"Dupin Quotidien": se chauffer au bois permet-il de faire des économies?

Les tarifs de l'électricité devraient de nouveau augmenter prochainement. L'an dernier, les Français ont dépensé en moyenne 1696 euros par an pour se chauffer selon une étude publiée récemment. Mais les ménages qui se chauffent au bois n'ont dépensé "que" 759 euros en moyenne.

Le chauffage au bois, c'est moins cher et ça va évidemment l'être de plus en plus puisque l'électricité et le gaz vont continuer d'augmenter fortement dans les années qui viennent. En plus, le bois est un combustible renouvelable, et les nouveaux appareils polluent beaucoup moins.

L'an dernier, les Français ont dépensé en moyenne 1696 euros par an pour se chauffer, alors que les ménages qui se chauffent au bois n'ont dépensé "que" 759 euros en moyenne, selon une étude publiée récemment par Effy, premier spécialiste de la rénovation énergétique au service des particuliers, qui dévoile les chiffres 2019 des dépenses de chauffage des Français. 

On peut ainsi trouver des poêles ou des inserts à tous les prix, mais ça commence à partir de quelques centaines d'euros plus le coût de l’installation qui varie selon l’habillage qu'on veut mettre ou l’état de la cheminée existante et selon les difficultés de raccordement au conduit d'évacuation des fumées. Il faut compter de 250 à 1500 € pour l'installation.

Mais faut-il plutôt choisir un poêle ou une cheminée ?

En tous cas surtout pas une cheminée à foyer ouvert, la cheminée "traditionnelle", dont le rendement est de seulement 15%. Évidemment ça pollue énormément donc ça n'a aucun intérêt, si ce n'est le plaisir d'être à côté de la cheminée. Mais vous pouvez faire installer un insert qui s'encastre dans une cheminée existante ou carrément créer une cheminée à foyer fermé, insert ou foyer fermé, le rendement est bien meilleur, de 70 à 85%.

Les poêles ont aussi un très bon rendement surtout les poêles à granules qui ont plusieurs avantages. Ils peuvent démarrer automatiquement, ont une autonomie de plusieurs jours et on n’a pas besoin de stocker des quantités importantes de bois chez soi.

Pour ces types de chauffage, il faut choisir un bois bien sec, sans moisissures, sans champignon, et sans produits chimiques. Si possible du bois coupé localement, qui n'a pas pris le bateau ou l'avion pour venir. Il y a beaucoup de filières locales. Il faut également privilégier les bûches de hêtre, charme, châtaignier, et de chêne qui fournissent beaucoup d’énergie.

Marie Dupin