RMC

"Dupin Quotidien": vers une baisse des prix du gaz au 1er juillet

Après la hausse des tarifs de l’électricité, enfin une bonne nouvelle pour plus de 4 millions de Français. Ils devraient avoir une belle surprise en regardant leur facture de gaz le 1er juillet prochain.

Moins 6,7%. Les tarifs réglementés d’Engie devraient dégringoler en juillet d’après un projet d’arrêté du gouvernement. C'est du jamais vu, et ça concerne 4 foyers sur 10. Un véritable soulagement pour pas mal de Français après la hausse des tarifs de l’électricité de 5,9% le 1er juin dernier.

Première raison: les cours mondiaux du gaz sont en chute libre. L’offre a été plus important que prévue, et la demande moins forte que l’an dernier, notamment car l’hiver a été plus doux en Europe.

Une baisse due au gouvernement

L’exécutif a voulu calmer les inquiétudes des ménages sur les prix de l’énergie pendant la crise des gilets jaunes. Bercy a donc décidé de fixer à l’avance les tarifs du gaz pendant les 6 premiers mois de l’année. Ils n’étaient plus reliés au prix du marché.

Engie a fait des réserves pour sécuriser la baisse des tarifs. Et tous les mois, vous avez vu votre facture s’alléger. Moins 1,9% en janvier, pareil en avril, moins 0,45% en juin. Mais les baisses auraient dû être bien plus importantes.

Du coup, l’opérateur effectue un rattrapage au 1er juillet. Si le gouvernement n’était pas intervenu pour fixer les tarifs, les 4,3 millions de clients Engie auraient peut-être pu bénéficier de baisses plus importantes dès le début de l’année.

Vers une baisse continue?

Les baisses devraient se poursuivre mais demeurer assez faibles, moins 0,5 % en août et en octobre, rien en septembre. Le gouvernement veut en fait lisser les tarifs avant que la demande ne reparte à la hausse en fin d’année avec l’arrivée de l’hiver.

Cela va éviter que les prix du gaz n’explosent à l’automne. Sans les tarifs réglementés, on aurait pu avoir une baisse de 13% en juillet, mais subir une forte hausse de 5% en octobre par exemple.

Anaïs Bouitcha (avec Caroline Petit)