RMC

Emmanuel Macron appelle à consommer moins: "Les Français sont déjà contraints à la sobriété"

Pour réduire la consommation d'énergie, Emmanuel Macron invite les Français à la sobriété. Mais sur le plateau des "Grandes Gueules" ce vendredi sur RMC et RMC Story, on rappelle que les Français sont déjà "contraints à la sobriété", en raison de l'inflation et la hausse des prix de l'énergie.

Emmanuel Macron appelle les Français à moins consommer. "On doit rentrer dans une logique de sobriété", a assuré le président de la République lors de son interview du 14-Juillet. À cette occasion, un "plan de sobriété et de délestage" doit voir le jour pendant l'été.

"Je vais demander dès à présent aux administrations publiques, à nos grands groupes de préparer un plan pour consommer moins", annonce le chef de l'Etat, alors que Vladimir Poutine menace de couper le gaz et que le parc nucléaire français fonctionne au ralenti.

"Les Français ont déjà cette contrainte liée au budget", note l'économiste Thomas Porcher sur le plateau des "Grandes Gueules" ce vendredi sur RMC et RMC Story. "Ils ont déjà fait l'ajustement de la sobriété, prennent moins leur voiture, mettent moins le chauffage et prennent peu de bains. Les classes populaires ont une empreinte carbone extrêmement faible", ajoute-t-il.

"On va droit dans le mur"

"Emmanuel Macron nous disait qu'il fallait produire plus il y a quelques mois. Maintenant, il se rend compte enfin que la Terre tourne autour du soleil et non l'inverse. Macron découvre à cause du gaz russe qu'il va falloir être sobre", lance de son côté Barbara Lefebvre, très remontée contre les injonctions présidentielles.

"On préfère fabriquer nos t-shirts tout pourris en Chine pour les payer 4 euros! On va droit dans le mur! On se rend compte que ce système de production et de consommation va droit dans le mur! Moi je ne consomme qu'en seconde main, du recyclé et j'ai arrêté de manger de la viande", ajoute l'ex-enseignante.

Le gouvernement veut réduire de 10% la consommation globale d'énergie d'ici deux ans. Pour y parvenir, il s'appuie déjà sur plusieurs mesures incluses dans le code de l'énergie: pas de chauffage au-dessus de 19 degrés dans les bureaux et les établissements recevant du public, et pas de climatisation en-dessous de 26 degrés.

Pour atteindre ses objectifs, l'exécutif envisage de rénover les bâtiments publics ou encore d'installer des capteurs de présence pour éteindre la lumière quand une pièce est vide.

G.D