RMC

Enedis épinglé pour sa mauvaise gestion du réseau électrique

Ce mercredi soir, moins de 3.000 foyers de la Drôme étaient encore privés d'électricité, selon Enedis. Le gestionnaire vient d'être épinglé par 60 millions de consommateurs pour sa négligence.

Sur le million et demi de kilomètres de lignes géré par Enedis, moins de la moitié sont enfouies. Contre 80% en Allemagne. Ce qui les rend plus vulnérables. Du coup, le temps moyen de coupure d’électricité par an est d’une heure 10 chez nous, contre 15 minutes Outre-Rhin.

Enedis assure remédier au problème même si ce n'est pas une solution miracle. Aujourd’hui, 8.000 kilomètres de lignes supplémentaires sont enfouies par an, notamment dans les zones à risque.

Il reste aussi 60.000 kilomètres de fils nus en France. En plus d’être dangereux, ils sont très fragiles. Il faut les remplacer d’urgence par des câbles selon le Médiateur de l’énergie.

Et éviter de les faire passer au milieu d’une vallée ou d’une forêt comme ça peut être le cas en Ardèche.

Autre point noir: la gestion des colonnes montantes

Il y en a environ un million et demi en France, elles servent à alimenter les logements dans les immeubles. Jusqu’à l’année dernière, on ne savait pas vraiment qui devait les gérer. Enedis ou les copropriétés? La loi Elan a tranché: toutes les colonnes seront transférées à Enedis au plus tard en novembre 2020.

Du coup, c’est à Enedis d’entretenir cette partie du réseau, mais y va à reculons. Car ça coûte cher: 2.000 euros par logement. A l'époque, beaucoup de copropriétés n'avaient pas le budget pour s'en charger.

64.000 colonnes auraient besoin d'être rénovées chaque année d'après les estimations du rapport. Mais le gestionnaire n'en rénove qu'un millier actuellement.

Il y a eu des améliorations mais ça ne va pas assez vite

Comment peut-on avoir des coupures d’électricité aussi longues en 2019, et qui touchent autant de gens, 330.000 personnes au plus fort de la tempête de ces derniers jours? Enedis investit tout de même 4 milliards d’euros par an pour développer et moderniser son réseau. Dont la moitié en zone rurale, et un milliard rien que pour la rénovation.

Mais d’après "60 millions de consommateurs", ça fait seulement 5 ans que l’enveloppe est si conséquente. Or le réseau se dégrade depuis bien plus longtemps. Normalement, Enedis l'a confirmé mercredi à RMC, plus aucun département ne sera isolé d’ici 2030.

Anaïs Bouitcha