RMC

Enquête ouverte sur la contamination de laits Lactalis: "On va enfin savoir ce qui s'est passé dans cette usine"

Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris dans l'affaire des laits infantiles contaminés. Une bonne nouvelle pour Quentin Guillemain, dont le bébé a consommé du lait contaminé.

Que s'est-il passé dans l'usine Lactalis de Craon en Mayenne? Pour le savoir une enquête a été ouverte par le parquet de Paris, notamment pour "blessures involontaires" et "mise en danger de la vie d'autrui". Le 21 décembre, Lactalis avait procédé au rappel de toute sa production de lait infantile de l'usine de Craon depuis février, contaminée aux salmonelles.

Un soulagement pour Quentin Guillemain dont la fille de 3 mois a consommé du lait contaminé et qui a, depuis, monté une association de familles de victimes:

"On est satisfaits de l'ouverture de l'enquête par le parquet de Paris. On va peut-être savoir ce qui s'est passé dans cette usine. Comment, quand, où… Il est temps qu'une enquête soit ouverte pour savoir ce qui s'est passé". Si sa fille n'est pas tombée malade, il estime impensable que même Lactalis ne puisse pas connaître les raisons de cette contamination: "Tout le problème, c'est qu'à l'heure actuelle, on ne sait pas ce qui s'est passé. Lactalis dit qu'il s'agirait de travaux qui ont eu lieu dans l'entreprise en février, mais il y a quelques semaines ils parlaient de contamination dans une cuve".

Quentin Guillemain avait déposé une première plainte à la mi-décembre.

35 nourrissons atteints de salmonellose depuis août

Au 20 décembre, l'autorité de surveillance Santé publique France avait recensé 35 nourrissons (dont 20 filles) atteints de salmonellose en France depuis la mi-août. Ce nombre inhabituel l'a amenée à parler d'"épidémie", mais la santé de tous ces enfants est bonne, y compris pour les 16 qui ont été hospitalisés. Pour 31 enfants malades, il a été prouvé qu'ils avaient consommé un lait infantile de l'usine Lactalis de Craon.

Les salmonelloses sont des intoxications alimentaires allant de la gastroentérite bénigne à des infections plus graves. Elles sont potentiellement plus dangereuses pour les jeunes enfants, les personnes âgées ou affaiblies.

P.B.