RMC

Faut-il autoriser les grandes surfaces à ouvrir le dimanche après-midi?

L'hypermarché Casino d'Angers est un symbole et sera un des premiers à ouvrir ouvert le dimanche après-midi. Contournement de la loi ou évolution nécessaire?

A Angers, dès ce weekend, un hypermarché Casino sera ouvert le dimanche après-midi. Il s’agit d’un test. Il n’y aura pas de caissier, simplement des agents extérieurs entre 13h et 21h. Des élus et des syndicats dénoncent un contournement de la loi.

Le député Matthieu Orphelin demande à l’enseigne de renoncer à cette ouverture le dimanche après-midi. Dans une lettre adressée au directeur général de Casino, il explique que ce "nouveau modèle d’achat ne lui paraît pas souhaitable ni économiquement… ni socialement".

La CFDT est également en "complet désaccord" avec cette décision et une manifestation est également prévue devant l’hypermarché dimanche après-midi.

"Ca fait trente ans qu'on explique que l'extension des horaires la nuit et le dimanche est destructrice d'emploi"

Le loi énonce que les commerces alimentaires peuvent ouvrir le dimanche jusqu'à 13h sur dérogation ce qui est déjà le cas pour le Casino d’Angers. La réglementation précise qu’un commerce sans salarié peut ouvrir le dimanche, sans limite d’heure.

Ce qui sera donc le cas dans l’hypermarché étant donné qu’il n’y aura que des agents "extérieurs", pour la sécurité et pour gérer les caisses automatiques. Mais pour Karl Ghazi, secrétaire de la CGT commerce de Paris, c’est une erreur économique.

"Ca fait trente ans qu'on explique que l'extension des horaires la nuit et le dimanche est destructrice d'emploi, est destructrice de la vie des salariés mais également pour le commerce car elle va à l'encontre de la qualité de service."

Pourtant, selon un sondage Ifop d’il y a 6 ans, le plus récent sur le sujet, plus de deux Français sur trois se disaient favorables à l’ouverture des magasins le dimanche. Il y a une demande, suivie par l’offre.

"Les lois qui sont très conservatrices doivent s'adapter aux évolutions du commerce et aux attentes des consommateurs"

Plus de 200 magasins ouvrent de manière autonome en France, celui d’Angers est symbolique car il sera le plus grand aujourd’hui ce sont essentiellement des petites et moyennes surfaces.

Pour Frank Rosenthal, expert marketing du commerce, ces ouvertures dominicales sont une manière de s'adapter aux nouvelles formes du commerce.

"Les lois qui sont très conservatrices doivent s'adapter aux évolutions du commerce et aux attentes des consommateurs. Il y a une attente globale à plus de souplesse. Ca correspond aux tendances de la consommation vis à vis du e-commerce qui est par définition ouvert non-stop."

Plus de 37 millions de Français achètent sur internet, au détriment de nombreux commerces de proximité, ce qui fait de la France le 3e pays européen en terme de e-commerce.

Lucas Scaltritti (avec J.A.)