RMC

Fermeture des bars et restaurants à Marseille: le recours de Renaud Muselier peut-il aboutir?

Dans un communiqué publié jeudi, Renaud Muselier, appelait le préfet à "respecter scrupuleusement la loi" en prévision de ce référé-liberté qui s'opposera à "tout acte restreignant l'exercice de la liberté d'entreprendre, d'industrie et du commerce de façon disproportionnée".

Jean Castex assume les "mesures fortes" prises à Marseille, alors que la bataille entre les élus marseillais et le gouvernement, pourrait trouver une issue devant la justice. Le patron de la région, expliquait jeudi qu'il allait déposer un référé-liberté devant un juge administratif. Renaud Muselier veut empêcher la fermeture des bars et restaurants de la métropole Aix-Marseille, fermeture annoncée jeudi soir par le ministre de la Santé Olivier Véran.

Le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, va d'abord dénoncer deux privations de liberté. La liberté d'entreprendre pour les restaurateurs, et la liberté d'aller et venir pour les clients. Et tout devrait reposer sur les chiffres donnés jeudi par Renaud Muselier. Pour lui, l'épidémie se tasse à Marseille, le taux de positivité baisse et depuis quelques jours, les entrées en réanimation stagnent. 

Peu de chances d'aboutir?

Et puis pour Renaud Muselier, les bars et les restaurateurs ne sont pas les principaux clusters, ils ne représentent pas 8% d'entre eux des foyers. 

Lors de l'audience, le préfet viendra certainement avec d'autres chiffres, mais surtout les juges administratifs ont depuis le début de la crise sanitaire, l'habitude de ne pas donner raison aux plaignants. Il y a des quantités de précédents : sur la fermeture anticipée des bar à Rennes par exemple, ou encore sur celles des discothèques. Et pour ces dernières, la décision date de la mi-juillet, lorsque l'épidémie était au plus calme, autant dire qu'en ce moment, la décision des juges ne devraient pas satisfaire les bar et restaurants marseillais.

Thomas Chupin avec Guillaume Descours