RMC

Gaz, tickets restaurants, télétravail: ce qui change pour notre porte-monnaie au 1er septembre

Comme chaque année, le 1er septembre est souvent synonymes de nouveautés... pour notre porte-monnaie.

Ce sont les petits changements habituels de la rentrée. Chaque 1er septembre, les prix des cigarettes, du gaz ou d'autres produits de tous les jours fluctuent et cette année ne déroge pas à la règle. 

Augmentation du prix du gaz

Le plus gros changement, c'est le prix du gaz. Après quatre mois de hausse déjà, le tarif réglementé de vente (TRV) du gaz naturel vendu par Engie va augmenter de 8,7% (soit 7,9% TTC) au 1er septembre, du fait notamment de la hausse des cours mondiaux. L'entreprise explique que le "contexte international exceptionnel" provoque une envolée des prix de l'énergie sur le marché mondial ... et donc chez nous. 

Cette hausse, dans la tendance des derniers mois, sera de 2,7% pour les clients utilisant le gaz pour la cuisson, de 5,5% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 9% pour les foyers se chauffant au gaz.

Netflix muscle ses prix

Mauvaise nouvelle aussi pour les amateurs de Netflix. La plateforme de streaming augmente les prix de toutes ses formules: 1 euro en plus si vous avez le forfait avec un écran, 1, 50 si vous avez un compte pour deux, et 2 euros en plus si vous avez la "gamme familiale" pour 4.

Bonne nouvelle en revanche pour les étudiants qui touchent des APL

Les aides au logement sont recalculées à partir d'aujourd'hui et vont légèrement augmenter notamment pour les jeunes en contrat de professionnalisation. 

Trois jours de télétravail possibles pour les fonctionnaires

Les agents publics pourront télétravailler à raison de trois jours par semaine maximum en vertu d'un accord-cadre signé mi-juillet par les neuf organisations syndicales, les employeurs publics et le gouvernement. Cet accord a la particularité d'être contraignant pour les employeurs, ce qui n'est pas le cas de l'accord national interprofessionnel signé dans le privé. 

Pour les fonctions publiques d'Etat et hospitalière, l'accord prévoit une indemnisation forfaitaire des frais de télétravail à hauteur de "220 euros annuels maximum". Les collectivités territoriales ont jusqu'au 31 décembre pour négocier localement.

Plafond des tickets restaurants doublé encore six mois

Le doublement du plafond journalier des titres restaurant quand ils sont utilisés dans des restaurants est prolongé jusqu'au 28 février 2022. Il reste donc à 38 euros, au lieu de 19, pour les six prochains mois.

Cette mesure vise à soutenir l'activité du secteur, particulièrement mise à l'épreuve par la crise sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19.

Fonds de solidarité prolongé mais sous condition

Les entreprises devront désormais réaliser au minimum 15% de leur chiffre d'affaires d'avant-crise pour en bénéficier, afin d'éviter les "effets d'aubaine" et inciter les entreprises à rouvrir. Le fonds de solidarité a été prolongé jusqu'à fin septembre, avant le passage à des aides "sur-mesure" basées sur les coûts fixes. 

Il est par ailleurs mis fin aux exonérations de charges sociales dont bénéficiaient certaines entreprises affectées par la crise sanitaire.

Des cigarettes moins chères

Enfin, et c'est rare, certaines marquent de cigarettes baissent un peu leur prix. Les Lucky Strike bleu et rouge et les Gauloises bondes bleues par exemple coûteront 10 centimes de moins et les Camel Filtre passent à 10 euros au lieu de 10 euros 20. Pour l'expliquer, il faut regarder du côté des fabricants de tabacs, qui ont réduit leurs marges.

Emmanuel Lechypre (avec J.A.)