RMC

Gel des cultures: jusqu'à 65% de pertes de récolte pour les cerises

Gel, pluie et froid ont abîmé les récoltes, et cela a forcément un impact sur les prix.

Deux mois après l'épisode de gel qui a touché la France, la Fédération des Producteurs de Fruits estime que les pertes sont colossales: 60 à 70% pour les abricots, 40% pour les pêches ou encore 65% de pertes pour les cerises.

Perché au milieu de ses cerisiers, Fabrice fait un terrible constat. “Le premier impact a été le gel au printemps et les orages et les pluies de ces derniers jours ont provoqué des dégâts sur le fruit. Il y a eu de l’éclatement et il y a de la pourriture qui apparaît aussi”, indique-t-il.

Une répercussion sur les prix

Les saisonniers sont bien là pour cueillir les fruits qui sont passés au travers des intempéries. Mais pour ce producteur, la récolte cette année sera maigre.

“Nous avec environ cinq hectares de cerisier, on devrait être à 40-45 tonnes de production et cette année, ça sera entre 10 et 15 maximum. Et avec un déficit comme ça, on ne peut pas s’en sortir si ça arrive trop souvent”, ajoute-t-il.

La conséquence directe: le prix du kilo de cerises explose. Jean-Marc Coignat est grossiste. Il expédie ses produits partout en France. “C’est une marchandise qui peut très bien se retrouver sur les étales à 7-8 euros. Indéniablement, il y a une hausse”, confie-t-il.

>> A LIRE AUSSI - Le gel de nombreuses cultures va-t-il entraîner une pénurie et une hausse des prix?

À Bessenay, les professionnels du fruit espèrent recevoir au plus vite les fonds promis par l'Etat. Jean Castex a notamment annoncé un milliard d'euros d'aides pour ces agriculteurs.

Gwenaël Windrestin avec Guillaume Descours