RMC

Grippe aviaire: vers une flambée des prix des oeufs

La grippe aviaire, qui conduit à l'abattage de plus de 13 millions de volailles depuis novembre 2021, et la guerre en Ukraine devraient conduire à une hausse des prix des oeufs en France.

Après les prix de l'énergie, l'inflation générale, voici encore une mauvaise nouvelle pour notre porte-monnaie. La grippe aviaire pourrait en effet faire flamber le prix des oeufs. Alors que la filière volaille française fait face à "la plus grave crise sanitaire de son histoire", des millions de volailles ont été abattues ces dernières semaines.

Jusque-là cantonnée au Sud-Ouest, la maladie s’est récemment propagée dans l’ouest des Pays de la Loire, deuxième région productrice de volailles derrière la Bretagne. Plus de 13 millions de volailles ont été abattues en France depuis le début de l’épidémie en novembre 2021, a indiqué ce lundi le ministère de l’Agriculture.

"Avant la grippe aviaire, on était déjà dans une période de hausse des prix des oeufs"

Alors mécaniquement, une augmentation des prix des oeufs est attendue, comme l'explique Loïc Coulombel, président du syndicat national des industriels et professionnels de l’œuf (SNIPO).

"Là, il y a des industriels qui se retrouvent avec des manques de marchandise, donc qui réduisent leurs productions et qui subissent des hausses très importantes en termes de prix. Avant la grippe aviaire, on était déjà dans une période de hausse des prix des oeufs. Elle est liée à la hausse des prix de l'alimentation du bétail. C'est la guerre entre la Russie et l'Ukraine qui est à la cause de l'augmentation de ces prix d'aliments."

Selon lui, la balle est maintenant dans le camp des grandes enseignes piur répercuter ou non le prix sur les consommateurs.

"La grande distribution va soit prendre sur sa marge pour maintenir les prix auprès des consommateurs, soit répercuter tout ou partie de ces hausses", détaille-t-il.

La rédaction avec J.A.