RMC

Hausse du prix du gaz: "5% quand on a une petite retraite, ça amène à être embêté"

Ce lundi matin, coup de projecteur sur la hausse du prix du gaz. Il va augmenter de 5% au 1er janvier. Une mauvaise nouvelle pour des millions de foyers.

Les tarifs réglementés du gaz, vont augmenter de 5% au 1er janvier. Toutes taxes comprises, la facture annuelle de gaz augmentera ainsi de 55,90 euros pour le chauffage, de 9,90 euros pour l’usage cuisson et eau chaude, et de 2,50 euros pour la seule cuisson.

Comme sept millions d'autres foyers, Christian 87 ans, utilise quotidiennement du gaz de ville: "Chauffage et cuisine, je n'ai jamais utilisé autre chose que le gaz et j'en suis très content". Mais cette hausse de 5% des tarifs réglementés du gaz a de quoi lui faire perdre le sourire: "5% quand on a des retraites qui n'augmentent pas qui restent petites, évidemment, au fur et à mesure, tout amène à être embêté et handicapé".

Faire jouer la concurrence

Deux raisons à cette hausse, les coûts d'approvisionnements qui augmentent et une nouvelle taxe Contribution climat énergie. Mais il existe tout de même des solutions pour payer son gaz moins cher, comme l'explique Alain Bazot, président de l'UFC que choisir: "La concurrence joue, on peut trouver des opérateurs moins chers que le tarif réglementé. Il y a plusieurs opérateurs, plusieurs fournisseurs, il faut comparer. C'est le nouvel opérateur qui va s'occuper de tout. Il n'y a pas de préavis, de coût de résiliation, de changement de compteur".

D'après la commission de régulation de l'énergie, un foyer peut économiser 10% sur sa facture de gaz en changeant d'opérateur.

P.B. avec Rémi Pin