RMC

"J'ai payé deux mois de salaire pour ma porte": les litiges liés à la surfacturation de serruriers augmentent

Les surfacturations d'artisans sont de plus en plus nombreuses. Et les serruriers sont les plus concernés par les factures abusives.

Arnaques, surfacturations, les artisans et réparateurs forcent sur la facture. Et les serruriers seraient les plus mis en cause. Selon le site Litige.fr, ils seraient concernés par 59% des recours amiable selon un baromètre exclusif pour RMC.

Une surfacturation, c’est ce qui est arrivé à Véronique un soir de février lorsqu’elle s’est retrouvée enfermée dehors. Démunie, elle a été obligée d'appeler un serrurier: "Ils ont commencé à travailler sans nous donner de tarif sans rien. Ils ont tout retiré et ont dit 'Maintenant on va faire le devis'. Pendant qu’ils travaillaient et qu’on leur demandait combien cela nous coûteraient, ils nous disaient 'on ne sait pas'", raconte-t-elle à RMC.

Une porte claquée à 3250 euros

Or c’est illégal. Tout artisan doit faire signer un devis avant chaque intervention. Surtout quand la facture est incroyablement élevée. Pour l'ouverture de sa porte et le changement de la serrure, Véronique doit payer 3250 euros.

"Cette somme c'est deux mois de salaire. Et je ne pouvais pas les laisser partir avec une porte ouverte sans serrure", explique-t-elle. Véronique doit alors renoncer à ses vacances et constate qu'en plus sa nouvelle serrure marche mal.

1250 euros de plus que le prix normal en moyenne

"Il y a un effet d'aubaine. La situation d'urgence dans laquelle se trouve le client créée une forme de vulnérabilité. Le professionnel va profiter de cette vulnérabilité. Il y a aussi une forte concurrence dans les grandes villes et ce contexte les pousse à essayer de gonfler la facture et même imposer au client des interventions qui ne sont pas nécessaires", explique Yoni Ohana co-fondateur de Litige.fr qui vient en aide aux consommateurs.

En moyenne les victimes de surfacturation payent 1250 euros de plus que le prix normal.

Bettina de Guglielmo (avec Guillaume Dussourt)