RMC

La famille royale d'Abu Dhabi privatise deux hôtels en Haute-Savoie pour l'été et fait polémique

C'est la famille royale des Emirats Arabes Unis qui a privatisé ces hôtels durant tout l'été.

Trois hôtels réservés, pendant deux mois, en Haute-Savoie. En ces temps difficiles pour le tourisme, la nouvelle devrait réjouir tout le monde. Mais dans ces communes limitrophes de Genève, ça ne passe pas. Car c'est la famille royale des Emirats Arabes Unis - qui détient un palace avec vue sur le lac Léman - qui a privatisé ces hôtels durant tout l'été pour son personnel.

Impossible d'entrer au Novotel d'Annemasse. La porte reste fermée et quand on souhaite réserver une chambre, la réponse est immédiate. “Notre hôtel est privatisé pour une durée de deux mois”. Idem à l'hôtel Mercure de Gaillard, qui affiche complet, ainsi que dans un troisième établissement. Soit 200 chambres environ.

C'est la famille royale des Emirats Arabes Unis qui les a privatisés pour isoler et protéger son personnel du Covid-19. Une pratique qui choque la municipalité et les habitants.

“C’est bien pour les employés, mais c’est dommage parce qu'encore une fois, c’est l’argent qui gagne”, indique Marie, habitant d’Evian.

Une rentrée d'argent pour l'office du tourisme

Patrick Antoine est le maire de Vetraz-Monthoux, la commune où réside la famille royale. C'est aussi le président de l'office du tourisme, et il se veut rassurant.

“Ils se sont engagés à payer la taxe de séjour. Pour l’office du tourisme, ce sont quelques milliers d’euros qui risquent d’arriver dans nos caisses et on en a bien besoin, puisqu’on a en a perdu plus de 300.000 avec la crise sanitaire. En fin de compte, ça sert aussi l’agglomération, les commerçants et les hôteliers”, appuie-t-il.

Contacté, le groupe Accor, qui détient les hôtels privatisés, ne souhaite pas faire de commentaires.

Gwenaël Windrestin avec Guillaume Descours