RMC

La galère d'un voyage avec escale: il doit décoller avant d'être arrivé

Pour faire un Paris-Tbilissi (Géorgie), une escale était prévue pour Pascal à Amsterdam. Mais tout s'est compliqué quand le premier vol a été annulé. Il nous a contacté via l'adresse rmcpourvous@rmc.fr pour tenter de trouver une issue à son problème. Et l'agence de voyage a fini par lui proposer une solution.

Payer 800 euros pour un vol avec escale pour ses vacances, sauf que le deuxième avion est prévu pour décoller... avant l'arrivée du premier. Pascal devait partir pour les vacances cet été en Géorgie, en avion, et a acheté ses billets pour un peu plus de 800 euros sur le site Opodo. Un vol Paris-Tbilissi avec une escale à Amsterdam, mais rien ne se passe comme prévu.

Quelques jours après la réservation, Opodo lui signale que le premier vol, le Paris-Amsterdam, a été annulé, mais qu'il y aura un autre avion de remplacement. Sauf que l'avion de remplacement en question arrive à Amsterdam après le décollage du vol pour Tbilissi. Donc, en clair, Pascal doit partir avant d'être arrivé!

"J'ai payé donc je veux être servi"

"J'arrive à 11h00 à Amsterdam alors que je suis censé décoller à 10h40! C'est parfaitement idiot. Je ne veux pas être obligé de racheter quoi que ce soit. J'ai payé donc je veux être servi. C'est quand même incroyable", souffle-t-il.

C'est assez absurde et ça fait plusieurs jours que Pascal essaye de joindre Opodo. Réponse de l'agence de voyage: "On ne peut rien faire". Ils expliquent que c'est la compagnie KLM qui a supprimé le vol et qu'il faut ainsi voir avec Air France-KLM. Ce qu'a fait Pascal, mais la compagnie lui répond que les billets ont été achetés via Opodo, donc tout le monde se renvoie la balle.

"Le problème, c'est que je n'arrive à joindre personne. Pourquoi Opodo ne s'investit pas alors que j'achète chez eux? J'ai versé plus de 800 euros. Ça me fait rager. Je trouve ça injuste de ne pas pouvoir les rejoindre et résoudre ça en quelques clics."

Qui a raison?

"RMC s'engage pour vous" a contacté les associations de défense des consommateurs "UFC-Que choisir?" et "60 millions de consommateurs". Et ces dernières nous expliquent que dans ce genre de situation, c'est toujours l'agence de voyage, Opodo dans ce cas, qui est en charge de la réservation, qui a reçu l'argent, qui doit répondre au client et lui trouver une solution. Sauf qu'il y a trop souvent ce type de problème.

Depuis notre intervention, la situation s'est arrangée. La compagnie et Opodo se sont engagés à trouver une solution. Opodo a même proposé dès mercredi soir un autre vol à Pascal sans frais supplémentaires, qui arrivera bien avant le deuxième celui-là. Il aura peut-être même le temps de prendre un café pendant son escale...

Marie Dupin avec Joanna Chabas (édité par J.A.)