RMC

La maison individuelle fait rêver les Français: voici le "Top 10" des régions les plus recherchées

CA VOUS CONCERNE - La maison individuelle fait rêver, selon les chiffres dévoilés par la plateforme d’annonces immobilières PAP, qui vient de publier une étude.

La maison individuelle fait rêver. La plateforme d’annonce immobilière PAP vient de publier une étude qui montre la passion des Français pour la maison.

Aujourd’hui, elle représente 68% des recherches immobilières contre 32% pour les appartements. Si l'on compare avec 2019, donc avant la crise sanitaire, c’était beaucoup plus équilibré: on était sur 57% pour les maisons, 43% pour les appartements. On le voit bien, avec les confinements, avec la crise sanitaire, mais aussi avec l’essor du télétravail, les Français veulent de l’espace, de l’air, de la nature... L'appartement ne fait plus rêver.

Dans la même idée, entre le 13 mai et le 3 septembre de cette année les recherches de terrains à bâtir ont augmenté de plus de 57% par rapport à la même période en 2019.

Quelle est la région avec la plus forte hausse?

C'est l’Ile-de-France, particulièrement la grande couronne avec une hausse de presque 100% pour la recherche de maison entre 2019 et 2021. La Seine et Marne arrive en tête des départements franciliens où la recherche de maison a explosé: +135% ! Et ça déborde même sur les départements limitrophes à l’Ile de France, dans le Loiret par exemple, là aussi la recherche de maison a quasi doublé.

Ces départements plebiscités

Mais on ne fuit pas que Paris, les citadins quittent les grandes métropoles et donc on voit cette forte hausse dans tous les départements autour de grandes agglomérations... Le département avec la plus forte hausse de recherche sur toute la France, c’est l’Ain, presque 2 fois ½ plus de recherches cette année qu’en 2019. Suivi de l’Isère, la Haute-Garonne, l’Aude, la Gironde ou les Pyrénées-Orientales. Dans ces départements la recherche de maison a plus que doublé.

Pour les terrains à bâtir, il n’y en a pas beaucoup en Ile-de-France donc ce n’est pas là que la hausse est la plus significative, c’est autour de l’Ile-de-France dans les départements plus ruraux que la hausse est la plus marquée, avec en tête l’Eure et une hausse de plus de 65%.

Aujourd’hui ce ne sont plus les grandes villes qui cartonnent mais plus les périphéries, voire même les grandes périphéries. La priorité quand on recherche un bien immobilier, ce n’est plus la proximité avec son travail mais c’est la qualité de vie

Géraldine de Mori (avec J.A.)