RMC

Le Black Friday nuit à la planète? "Je peux acheter des vêtements au moins quatre fois par semaine"

-

- - AFP

Ce n'est pas les soldes, mais les magasins proposent d'importantes réductions ce week-end. C'est le "black friday", une opération commerciale promotionnelle importée des USA il y a 3 ans. A l'occasion de ce week-end, Greenpeace met en garde contre la surconsommation de vêtements.

Les Français consomment beaucoup pendant ce week-end de Black Friday. Une étude du Centre for Retail Research pour le site Poulpeo indique qu'un consommateur français sur trois va profiter de ces réductions. Près de 735 millions d'euros pourraient être dépensés cette année. C'est plus que l'an dernier (632 millions d'euros). 

Selon Greenpeace, "les vêtements font partie des articles les plus vendus" pendant le Black Friday. L’ONG dénonce l’abus de consommation, qui serait nuisible pour la planète. Mais les consommateurs ont leurs habitudes, et tous sont surpris de ce constat. "C’est une question que je ne me suis jamais posée", "vu qu’on peut recycler, je pensais pas du tout", "on se dit plus qu’on peut recycler les déchets, les fringues je ne pensais pas", voilà ce qu’on entend dans les magasins.

"Est-ce qu'il est raisonnable de produire aujourd'hui 24 collections par an?"

La production de vêtements dans le monde a doublé en 15 ans avec pour conséquence une hausse de la pollution difficile à appréhender pour Isabelle qui se définit comme une "acheteuse addict". "Je peux acheter des vêtements au moins quatre fois par semaine, je les mets une fois et après ils restent dans ma garde-robe, acheteuse-addict! Je me dis bah je pourrais les porter l'occasion venue! Pour moi ce n'est pas du gâchis".

Selon Yannick Vicaire de Greenpeace les industriels de la mode ont une grande part de responsabilité dans cette frénésie d'achat. "Est-ce qu'il est raisonnable de produire aujourd'hui 24 collections par an et d'assommer les consommateurs avec une offre qui met sous tension toute une chaîne d'approvisionnement créant des problèmes environnementaux et sociaux?". Mieux consommer s'applique donc aussi aux vêtements

Pierre Gallaccio (avec AM)