RMC

"Le devis est passé de 85 à 1.700 euros": un Français sur deux confie ne pas faire confiance aux serruriers

Quasiment 1 Français sur 2 (54%) ne fait pas confiance aux serruriers, surtout en Île-de-France. Ils sont autant à avoir été pris de court par un serrurier qui n'avait pas annoncé clairement le montant total de son intervention avant de venir (51%).

Selon une étude Ifop réalisée pour Hop’serrurier, les serruriers n'ont pas bonne réputation. Plus de la moitié des Français se méfient par crainte des escroqueries. Une mésaventure dont Nicolas a été victime en 2016. Un soir, il oublie ses clés à l'intérieur et se fait escroquer par le serrurier appelé en pleine nuit:

"On se retrouve avec un devis annoncé à 85 euros, une fois que la porte a été fracturée, c'est monté à 1.700 euros. Il a tenté de surfacturer en faisant des tentatives d'escroquerie à l'assurance pour essayer de se faire rembourser derrière. Il a juste changé un cylindre de serrure qui coûte 30 euros à Castorama".

"Il faut demander à la personne combien coûte son déplacement"

Au bout d'une heure à parlementer, le prix tombe à 700 euros: "C'est un stress monumental. Et puis la personne est dans votre appartement, j'ai payé et j'ai été porter plainte".

Une technique bien rodée car les prix ne peuvent pas être fixées au nom de la libre concurrence. Reste donc à bien connaître ses droits dit Olivier Gayraud, juriste de l'association de consommateurs CLCV:

"Le devis préalable est obligatoire au premier euro. Avant que la personne arrive, il faut demander à la personne combien coûte son déplacement ainsi que l'élaboration d'un devis. Le mieux, c'est le bouche-à-oreille".

Les Français dépensent en moyenne 335 euros pour une intervention d'un serrurier la nuit ou le week-end.

Nicolas Traino