RMC

Le prix du timbre rouge va augmenter de 11,7% au premier janvier

"DUPIN QUOTIDIEN" - Vous êtes en vacances, vous avez prévu d’envoyer des cartes postales, à vos amis, à vos familles. Mais attention, cette petite attention vous coutera plus cher l’été prochain.

Le prix du timbre rouge va augmenter significativement en janvier 2022. Il va passer de 1,28 euros 1,43 euros. Ça pour le timbre rouge donc, pour les lettres prioritaires délivrées en 24 heures.

Mais le prix du timbre vert, pour une lettre distribuée en 48 heures, va aussi augmenter. Plus 7,4% au 1er janvier prochain. Il vous coûtera 1,16 euros contre 1,08 euros aujourd’hui. Toutefois petite ristourne de 3% sur les timbres vert et rouge, si vous les achetez en ligne et les imprimez vous-même.

>> A LIRE AUSSI - "Chaque minute compte !": avec 650.000 colis chaque jour, dans les coulisses du plus grand centre de tri de la Poste

Mais de manière générale, c’est toute l’offre de la poste qui sera plus chère. L’écopli augmentera de 8 centimes, l’autocollant de suivi de 2 centimes et la lettre internationale passera de 1,50 euros à 1,65 euros.

Les “colissimo” ne sont pas épargnés, les colis postaux classiques toutes destinations confondues augmenteront de 1,6% au 1er janvier sauf pour les paquets de moins de 250 grammes dont le prix ne bougera pas.

Pourquoi une telle hausse des prix?

Pour faire face à la baisse des volumes de courrier. La Poste explique que c’est la seule manière de maintenir ce service public en conservant sa qualité et en se modernisant.

L’an dernier, les tarifs avaient déjà augmenté. Le gouvernement a aussi promis d’aider La Poste, avec une enveloppe d’un demi-milliard d’euros par an, à partir de l’an prochain justement pour combler le déficit creusé par la baisse des volumes du courrier.

Mais est-ce que ça suffira ?

Un rapport sénatorial préconise plutôt la fin du timbre rouge, car cette offre ne correspond plus aux usages des Français. Il y a une dizaine d'années, une famille française envoyait environ une cinquantaine de lettres prioritaires par an, contre seulement cinq par an en 2019 et la crise sanitaire a accentué cette tendance.

Or, acheminer le courrier en 24 heures coûte cher. La fin du timbre rouge permettrait à La Poste de faire 120 millions d’euros d’économies tous les ans.

Caroline Philippe avec Guillaume Descours