RMC

Le site "LastMinute" épinglé par l'UFC-Que Choisir pour "pratiques commerciales trompeuses"

Selon une étude du Times Magasine, cette pratique trompeuse rapporterait près de 10 million d'euros à "LastMinute".

Le site de réservation de voyage "LastMinute", épinglé par l’UFC-Que Choisir. L'association de défense des consommateurs attaque l’opérateur pour pratiques commerciales illicites, agressives et trompeuses devant le Tribunal Judicaire de Paris. Une assurance, masquée, que le client ne voit qu'après-confirmation de payement.

En octobre dernier, Maria se connecte sur le site "LastMinute" pour réserver un vol Marseille-Prague. Tout se passe normalement jusqu'à la fin du payement. "J’ai reçu la facture qui était plus élevé que le prix affiché, d’environ 30 euros, sans mon accord", explique-t-elle. 

À sa grande surprise, une assurance s'est glissée dans sa réservation. "Je me suis dit que peut-être c’était de ma faute et puis je me suis dit que ce n’était pas normal que le site ne nous demande pas si on veut ajouter l’assurance ou pas. Moi, je n’ai pas ajouté l’assurance", affirme-t-elle.

Un procédé trompeur 

À l'issue de l'achat, une fenêtre s'ouvre pour proposer de souscrire une assurance. Un procédé que l'UFC que Choisir juge trompeur.

"C’est une petite fenêtre qui reprend les mêmes codes graphiques que le site. Le mot assurance figure, vous avez également une petite mention du prix, mais en fait cette fenêtre et tellement furtive qui fait que le consommateur pense vraiment qu’on lui demande de confirmer son achat. Le réflexe premier ça va être de cliquer sur j’achète et continue. Sauf qu’au lieu de confirmer son achat, il va en fait souscrire à l’assurance à laquelle il a refusé dans les étapes précédentes", explique Gaétan Dupin, juriste a l'association. 

L'UFC que Choisir demande la fin de cette pratique et des sanctions contre le site.

Bettina de Guglielmo avec Guillaume Descours