RMC

Lidl, Thierry Marx, hommes politiques... Michel-Edouard Leclerc règle ses comptes

Michel-Edouard Leclerc, le président du comité stratégique des magasins Leclerc, était face à Jean-Jacques Bourdin ce vendredi sur RMC et BFMTV. Attaqué depuis quelques jours à cause du blocage du prix de la baguette à 29 centimes, il a répondu à ses détracteurs.

Michel-Edouard Leclerc, président du comité stratégique des magasins Leclerc, répondait aux questions de Jean-Jacques Bourdin ce vendredi sur RMC et BFMTV. Il a notamment répliqué aux nombreuses attaques dont il a fait l'objet ces derniers jours, à commencer par celle du chef étoilé Thierry Marx qui a estimé qu'il '"jouait les vertueux", ce vendredi matin dans "Apolline Matin" sur RMC. 

La réponse à Thierry Marx: "A 500 euros le menu, on n'a pas les mêmes clients"

"A 500 euros le menu, on n'a pas les mêmes clients. C’est un peu douteux. S’il veut créer un concept de nourriture pas trop cher qu’on pourrait commercialiser à sa marque dans nos magasins, avec plaisir. Mais pour le moment, je dis qu’il ne travaille pas pour la même cour. Il reçoit beaucoup de journalistes, beaucoup d’hommes politiques, beaucoup de touristes étrangers. C’est très bon chez lui, il n’y a pas de problème. Il écrit des livres, il parle beaucoup de judo et d’arts martiaux. Moi, j’adore ce mec. Mais il faudrait qu’il vienne dans nos magasins à Sarcelles, en zone rurale, et il s’apercevra qu’au prix de ses menus, il ne nourrira pas grand-monde. Donc moi, mon boulot, ce n’est pas de m’occuper de lui ou de ses clients, mais de m’occuper des 18 millions de clients qu’il y a dans les centres Leclerc. Tous ces gens qui nous donnent des conseils, ils oublient que 18 millions de personnes viennent faire leurs courses chez Leclerc. Et ce sont en général des gens avec un revenu médian qui est de 1.850 à 2.000 euros avant de faire leurs courses. Et là-dedans, il y a 8 à 9 millions de personnes que le Secours populaire qualifie de personnes à revenus indécents, qu’il faut nourrir. Et nous sommes là pour ça. Moi si je me présentais à l’élection, ce serait pour ces gens-là".

>> A LIRE AUSSI - Michel-Edouard Leclerc répond sèchement à Thierry Marx: "A 500 euros le menu, on n'a pas les mêmes clients"

La polémique sur le prix de la baguette: "Les hommes politiques sont dans un jeu vidéo"

“Il y a deux choses qui m’ont impressionné: d’abord, les politiques fonctionnent comme sur les réseaux sociaux. Ils dénoncent alors qu’ils n’ont pas pris le temps de lire. Par exemple, sur la baguette, on n’a pas baissé le prix, on l’a bloqué. Et vous avez des hommes politiques qui se retournent vers l’Etat, comme par exemple La France Insoumise, et qui disent qu'il faut bloquer les prix des produits de première nécessité. Moi, je le fais, mais eux, ils me critiquent alors qu’ils le demandent. Ils disent qu’il ne faut pas toucher aux agriculteurs, mais eux, ils ont proposé de bloquer les fruits et les légumes. J’ai vu des gens qui dégainaient comme ça les uns par rapport aux autres. En fait, ils sont dans un jeu vidéo, ils sont dans les réseaux sociaux. À une époque qui n’est pas si loin que ça, l’homme politique, avant de dégainer, il téléphonait, il demandait ‘Est-ce que vous gagnez de l’argent sur votre baguette? Est-ce que vous avez payé votre producteur?’, avant de prendre la parole. Maintenant, il dégaine. Et la deuxième chose qui m’a impressionné, c’est qu’ils ne connaissent pas les prix, les vrais prix du caddie".

>> A LIRE AUSSI - Baguette à 29 centimes: "On s'aligne à regret" assure le patron de Lidl France, qui critique Leclerc

Le patron de Lidl France s'aligne à regret sur le prix de la baguette: "Il a oublié d'où il vient"

"Lui, il vient du hard-discount, c’est lui qui cassait les prix. Lui, il s’est embourgeoisé, il a reçu le président de la République au Salon de l’Agriculture. Il a oublié d’où il vient, il a oublié que ses clients sont les mêmes que ceux qui viennent chez nous et qu’ils ont besoin de prix bas. Que je prenne le relais pendant que lui s’embourgeoise, ça ne me gêne pas".

>> A LIRE AUSSI - Michel-Edouard Leclerc allume le patron de Lidl France: "Il s’est embourgeoisé, il a oublié d'où il vient"

Guillaume Descours