RMC

Macron annonce des réouvertures de restaurants "par étapes": voici le calendrier prévu

EN VIDEO - Un homme gifle Emmanuel Macron en visite dans la Drôme

EN VIDEO - Un homme gifle Emmanuel Macron en visite dans la Drôme - RMC

INFOGRAPHIE - Le chef de l'Etat s'est dit "confiant" vis-à-vis de ce calendrier.

Emmanuel Macron a indiqué lundi que les réouvertures des restaurants se feraient "par étapes" entre début mai et fin juin, notamment en fonction du taux d'incidence dans les départements du Covid.

"On fera des étapes d'ouverture: il y a l'étape du 3 mai, il y aura mi mai, il y aura une étape - je pense - autour de début juin, et puis une autre mi-, fin juin", a expliqué le chef de l'Etat en marge d'un déplacement à Melun (Seine-et-Marne), à l'occasion de la rentrée scolaire.

"Chacune (des étapes) dépendra des résultats qu'on aura obtenu: on regarde toujours pendant dix-quinze jours comment consolider les résultats", a poursuivi le président, interrogé par des badauds lors d'un bain de foule.

"Je pense qu'on ne peut pas rouvrir les restaurants, disons fin-mai ou en juin, dans des départements où ça circule encore beaucoup", a encore prévenu Emmanuel Macron mais, "dans d'autres (départements) où ça a beaucoup baissé, je pense qu'il faudra les ouvrir".

>> A LIRE AUSSI - Intervention d'Emmanuel Macron sur le déconfinement: "Il ne faut pas se louper", s'inquiète un ministre

"Je suis confiant"

"Ça dépend comment les choses vont évoluer, on a vu que que les choses peuvent baisser. Donc, moi, je suis confiant", a-t-il fait valoir, en notant "qu'on se contamine plutôt quand c'est fermé, et quand on mange, c'est plutôt ça qu'il faut essayer de limiter dans un premier temps", alors qu'en ce qui concerne les terrasses, "on voit bien que c'est moins embêtant que quand on est à l'intérieur, c'est du bon sens".

Quelques instants auparavant, le chef de l'Etat avait répondu à une enfant jugeant "un peu énervant" le couvre-feu, que le gouvernement allait "essayer de le décaler un peu car 19H c'est très tôt".

"Il ne faut pas se louper"

Selon nos indiscrétions RMC, Emmanuel Macron doit s'exprimer dans les "prochains" jours. Une prise de parole attendue après les quatre semaines de mesures de freinage annoncées par le chef de l'Etat lors de sa dernière allocution le 31 mars dernier.

"Il ne faut pas se louper": ces mots confiés par un ministre montrent à quel point l'intervention d'Emmanuel Macron est un moment crucial. Le président va devoir à la fois répondre à l'impatiente des Français mais aussi à la pression des soignants.

>> A LIRE AUSSI - "19h, c'est très tôt": face à des écoliers, Emmanuel Macron évoque la possibilité de "décaler un peu" le couvre-feu

La rédaction de RMC avec AFP