RMC

Magasins difficiles d’accès, caisses fermées: les salariés de Carrefour en grève samedi

Faire ses courses samedi risque d'être compliqué à Carrefour: les salariés du groupe sont en grève à travers la France. Reportage RMC à Condé-sur-l'Escaut, dans le Nord, où le malaise est palpable.

Des magasins difficiles d’accès, peu de caisses ouvertes et des vendeurs moins nombreux pour vous conseiller: les salariés de Carrefour sont en grève samedi. Tous les magasins ou presque risquent d’être impactés.

Les syndicats appellent à la mobilisation contre le "plan Bompard", du nom du PDG de Carrefour. Depuis plusieurs mois, un plan de départs volontaires et de restructuration est en discussion mais aujourd’hui, le dialogue est difficile entre les représentants du personnel et la direction. Une très forte "dégradation" du dialogue social, dénoncée par tous les syndicats (FO, CGT, CFDT) aujourd'hui.

"57 euros de prime: une vraie honte!"

Ce week-end, le mouvement est donc exceptionnel, à la mesure de la colère qui gronde parmi les salariés, comme l'a constaté RMC à Condé-sur-l'Escaut, dans le Nord, où le point de non-retour semble atteint. Pour Mathieu, chef-adjoint de magasin, l’annonce de la prime de participation est la goutte qui a fait débordé le vase: "Ca fait déjà plusieurs attaques que l'on subit. La dernière en date est celle des 57 euros de prime de participation. Une vraie honte quand on voit qu'Alexandre Bompart, le PDG du groupe, a distribué 357 millions d'euros à ses actionnaires!"

Dans ce plan, la direction veut également se séparer d’une quarantaine de magasins pour les mettre en franchise en plus des suppressions de postes annoncés en janvier dernier. "Il y a un plan de départs volontaires qui correspond à 2400 emplois et la fermeture de 273 magasins ex-Dia, qui concerne plus de 1200 emplois. A côté de ça, des réductions de surface..." souffle Dominique Moulek, délégué national FO, au micro de RMC.

Carrefour confirme les difficultés économiques de 273 magasins destinés à être cédés ou fermés. Le reclassement des salariés sera privilégiée, précise la direction. 

Lionel Top et X.A