RMC

Moins de cadeaux, des repas moins gourmands... Le pouvoir d'achat plombe l'esprit de Noël des Français

4 jours avant Noël, la France est-elle trop laxiste?

4 jours avant Noël, la France est-elle trop laxiste? - Pixabay

DOCUMENT RMC - Faire un repas plus économique, moins se déplacer, et surtout réduire le budget cadeau... Les fêtes de fin d'année vont être marquées par les réductions de budget.

Les montagnes de cadeaux sous le sapin, c'était avant. Plus d’un Français sur 2 (58%) estime que ses dépenses de Noël 2021 seront fortement impactées par la hausse des prix. Carburant, énergie, alimentaire...le pouvoir d'achat des Français est en berne et c'est Noël qui pourrait en faire les frais. 

Alors forcément, certains envisagent de dépenser moins à Noël et les cadeaux risquent d'être moins nombreux: "Il y aura moins de cadeaux sous le sapin", assure une Parisienne. "Le budget pour mes cadeaux sera moins élevé parce que j'ai un salaire moins élevé à cause du Covid-19", renchérit une autre.

Un autre Parisien estime devoir diviser par 2 son budget cadeau par rapport à l'an dernier: "Avec le chauffage tout ça... Avant j'avais un budget de 400 euros pour Noël et cette année il sera de 200 euros". Payé moins de 2000 euros par mois, il espère pouvoir vite compter sur la prime inflation pour quand même faire plaisir à ses proches: "Avec cette prime je vais pouvoir faire des cadeaux notamment pour ma mère, j'attends vraiment cette prime.

Comme lui, 56% des Français vont acheter des cadeaux moins chers. Par ailleurs, 51% feront des économies sur les cadeaux de Noël, et 52% sur le repas. Enfin 45% n'achèteront pas de sapin.

>> A LIRE AUSSI - Prime "indemnité inflation" de 100 euros: comment être sûr d'être éligible?

282 euros de cadeaux en moyenne

Pour tenter de faire des beaux cadeaux à des prix raisonnables, les consommateurs comptent anticiper leurs achats, c'est ce que constate Gonthan Thuring, du Conseil national des centres commerciaux: "Ces achats anticipés peuvent s'expliquer de deux façons. D'abord la crainte de ne plus avoir de produit en fin d'année et par ailleurs, la volonté d'anticiper ces achats par rapport à des hausses de prix probables".

Mais une inquiétude demeure dans les centres commerciaux: que les nouvelle annonces d'Emmanuel Macron ralentissent de nouveau la fréquentation des lieux. Les Français prévoient de dépenser en moyenne 282€ pour leurs cadeaux de Noël, un budget légèrement au-dessus de l’an dernier avant l’annonce du confinement mais inférieur de 20% au niveau d’avant crise. 

>> A LIRE AUSSI - "On a du plaisir dans l'acte de chasse": la phrase polémique de Willy Schraen sur la "régulation" sur RMC

Mahauld Becker-Granier (avec Guillaume Dussourt)