RMC

"On va être impacté": le rush dans les stations avant la baisse des ristournes sur le carburant

Face à l'augmentation des prix de l'essence, plusieurs dispositifs de remise dans les stations-service ont été mis en place cette année. Mais ces dispositifs touchent à leur fin avec notamment la baisse de la remise gouvernementale de 30 centimes à la pompe. Dès mardi, elle repassera à 10 centimes.

Dernières heures pour profiter de la ristourne de 30 centimes à la pompe. Dès le 16 novembre, la remise de l'Etat passera à 10 centimes jusqu'à la fin de l'année, avant de disparaître. Alors, même si le réservoir n'est pas tout à fait vide, Mohammed, 40 ans, vient mettre du gazole. La fin de la ristourne des 30 centimes, il préfère l'anticiper.

“On essaye de mettre le plein avant les augmentations des prix. Ce n’est pas facile, on va quand même être impacté. Tout est bon à prendre”, juge-t-il.

Françoise, retraitée, regrette déjà cette réduction qui lui permettait de faire des économies. “Je trouve que c’est embêtant parce que 30 centimes d’économie, en ce moment, on en a besoin. Vu les difficultés économiques, il faut que chacun fasse un effort”, appuie-t-il.

>> Suivez RMC sur Google pour retrouver les dernières actualités 

21% des stations en rupture sur au moins un carburant

Les stations-service en rupture de carburant étaient lundi bien plus nombreuses qu'à la fin du mois d'octobre, particulièrement en Auvergne-Rhône-Alpes et en Ile-de-France. A l'échelle nationale, ce sont près de 21% des stations-service qui étaient à sec pour au moins un type de carburant, essence ou gazole,

"Cet emballement est uniquement dû à la fin des remises, avec des automobilistes qui se sont pressés à la pompe, mais aussi au week-end de trois jours, avec un jour d'approvisionnement en moins la semaine dernière", explique à l'AFP Francis Pousse, président des stations-service et énergies nouvelles au sein du syndicat professionnel Mobilians, qui représente 5.800 stations traditionnelles (hors grande distribution).

Un nouveau dispositif d'aide en 2023 pour les gros rouleurs

Les 30 centimes de ristourne de l'Etat passeront à 10 centimes ce mecredi. Il faudra également faire sans l'aide des 20 centimes de Total, réduite également à 10 centimes. Dans certaines stations, le gazole passerait à plus de deux euros le litre. Mais selon Jean-Pierre Favennec, spécialiste des énergies, le prix ne devrait pas bouger dans les mois à venir.

“Le prix de l’essence devrait rester à peu près le même. On va plutôt vers une espèce de récession économique qui limiterait la demande en pétrole”, indique-t-il.

Un nouveau dispositif d'aide devrait être mis en place dès l'année prochaine. Il devrait concerner les gros rouleurs, soit entre 11 et 12 millions de bénéficiaires selon le gouvernement.

G.De. avec LR