RMC

Pizzas Buitoni: "Les dirigeants ne pouvaient ignorer la situation", assure l'avocat de familles de victimes

Exclusivité RMC - Selon l'avocat de 8 familles d'enfants intoxiqués après avoir mangé des pizzas Buitoni, les dirigeants de la marque risquent jusqu'à 5 ans de prison.

Huit familles de victimes contaminées après avoir mangé une pizza Buitoni ont saisi un avocat. Si certaines ont déjà porté plainte contre X elles se regroupent désormais pour lancer une procédure pénale. Car certains de ces parents ont vu leurs enfants tomber gravement malades. Des enfants qui ont parfois eu leur pronostic vital engagé, d'autres qui sont encore sous dialyse à l'hôpital. Les familles veulent d'abord des explications: comment cette bactérie E.coli, à l'origine des contaminations, est arrivée dans la pâte à pizza? Comment faire pour que ça n'arrive plus jamais ?

Et puis surtout, les parents veulent que les responsables ne restent pas impunis. C'est pour ça qu'ils ont un avocat pénaliste et en droit de la santé à Toulouse et à Paris, Maître Pierre Debuisson: "Les parents sont sous le choc et dans l’incompréhension. Ils sont aussi en colère. Leur souhait le plus vif c’est de comprendre comment ces produits ont-ils pu être mis sur le marché. Ils veulent que toute la lumière soit faite pour éviter que ce type d’intoxication ne se reproduise", assure l'avocat ce vendredi en exclusivité sur RMC.

"Le risque c’est une condamnation pénale"

"S’il est avéré qu’il n’y a eu aucun respect en terme de la réglementation en matière d’hygiène et de sécurité alimentaire, c’est un scandale total et absolu. Les images montrent un climat d’insalubrité total au sein de cette usine. Certains salariés ont pu interpeller leurs supérieurs qui ne pouvaient ignorer la situation tellement elle apparaît gravissime, c’est une catastrophe de plus", ajoute l'avocat.

Pierre Debuisson estime que les dirigeants de Buitoni peuvent être mis en examen pour homicide involontaire. Mais avant cela, "la justice doit multiplier les investigations, les perquisitions, les auditions pour faire la lumière sur ce drame. Un juge d’instruction doit regrouper et centraliser toutes les plaintes", explique-t-il.

"Le risque c’est une condamnation pénale des dirigeants avec des peines d’emprisonnement à la clé puisque pour homicide involontaire, c’est jusqu’à 5 ans", ajoute l'avocat.

Comment se défend Buitoni?

La marque a réagi aux images diffusées jeudi par RMC sur les conditions d'hygiène catastrophiques dans l'usine de production des pizzas contaminées à Caudry dans le Nord. Buitoni reconnaît que ces photos ont bien été prises dans l'usine mais que ce n'est "jamais aussi sale" habituellement.

Nestlé, le groupe propriétaire de Buitoni, affirme également que les tests qu'il a fait lui-même dans l'usine sont négatifs. Dans tous les cas, la bactérie a bien été retrouvée dans les pizzas commercialisées alors que c'est la responsabilité de l'entreprise de faire en sorte que ça n'arrive pas.

Anne-Lyvia Tollinchi, Johanna Chabas et Marie Dupin