RMC

Pour les fleuristes, la fête des mères peut représenter "30% du chiffre d'affaires de l'année"

Des gens achètent des fleurs pour la fête des mères, le 29 mai 2016 à Godewaersvelde, dans le nord de la France.

Des gens achètent des fleurs pour la fête des mères, le 29 mai 2016 à Godewaersvelde, dans le nord de la France. - Philippe Huguen - AFP

Colliers de nouilles, portraits hasardeux en pâte à sel, dessins... La fête des mères fait non seulement le bonheur des premières concernées, mais aussi celui de leurs enfants... et des fleuristes.

Des mères qui s'extasient devant un collier de nouilles: pas de doutes, nous sommes bien le dernier dimanche de mai, bonne fête à toutes les mères

Beaucoup le diront avec des fleurs ou en recevront aujourd'hui. 28% des Français vont en effet offrir un bouquet ou une plante à leur mère ce dimanche. Pour les fleuristes, cette date est essentielle pour leur chiffre d'affaires, comme pour la gérante de "Fleurs d'O" à Paris.

"Ça peut représenter 30% par rapport à l’année donc oui, c’est quand même énorme. On ne peut pas rater une fête des mères, sinon l’année ne va pas être très très bonne", explique-t-elle au micro de RMC. 

"Dès 8H, on a déjà des personnes qui attendent, qui veulent leur bouquet pour la fête des mères, voire pour la belle-mère aussi. Souvent, ils prennent deux compositions, ou deux bouquets", décrit-elle. Selon elle, l'idéal est d’offrir un bouquet de pivoines, une plante qui fleurit justement à l’approche de la fête des mères.

Guy-André, lui, hésite justement entre les tulipes rouges et les roses blanches.

"Honnêtement, je laisse le soin à la fleuriste de composer le bouquet, que ce soit un beau bouquet, pour que ça fasse plaisir", avoue-t-il.

Et il est prêt à mettre le prix: "Pour la maman, il n’y a pas de budget ! Du coup on est généreux ce jour-là, entre 30 et 35 euros, voire 40."

"Une robe bleue avec des licornes"

Les enfants eux s'en tiennent à des cadeaux plus raisonnables: "salade de kiwis, pommes, mangues", "une robe bleue avec des licornes", "un grand bouquet de fleurs qui fera deux mètres", "deux bracelets avec plein de couleurs"... Ils ne sont pas en panne d'imagination. 

Il y a cependant des cadeaux plus oubliables que d'autres. Céline Piques est la porte parole d'Osez le féminisme et dénonce les stéréotypes qui subsistent

"Selon les publicitaires qui sont extrêmement sexistes, la fête des mères, c’est souvent la fête des ménagères. On va pouvoir acheter un robot ménager, un aspirateur, bien sûr agrémenté d’une grosse couche de rose. C'est avec ce type de pub qu’on maintient un certain nombre d’idées reçues, qui feraient que les femmes auraient le gène du repassage ou du ménage. Rappelons quand même que les femmes font entre 28h à 35h de travail domestique et de soins aux enfants par semaine selon l’Insee."
L.A., avec Cécile Costes