RMC

Pourquoi les enseignes de vêtements vont augmenter leurs prix en 2022

"LECHYPRE DU JOUR" - Tous les jours à 6h20, on parle éco et conso avec Emmanuel Lechypre, dans "Apolline Matin".

Près de 58% des enseignes de vêtements soit quasiment 6 sur 10, comptent augmenter significativement leurs tarifs en 2022. C’est ce que nous apprend une étude de l’Institut Français de la mode.

>> A LIRE AUSSI - 57% des jouets vendus en France sont fabriqués en Chine: vers des prix plus chers pour Noël 2021?

Du fait de la flambée des matières premières comme le coton qui a pris plus 47% en un an ou la laine plus 43% ou encore de l'énergie qui surenchérit le coût de la fabrication et du transport, la plupart des enseignes assurent qu'elles n'auront pas d'autres choix que de jouer sur leurs prix de vente pour limiter la baisse de leurs marges.

Pour 49% des chaînes interrogées par l'IFM, les hausses seraient comprises entre 5 et 9%. Une minorité songe à les augmenter davantage. 9% envisagent des hausses comprises entre 5 et 10%.

Comment vont réagir les consommateurs ?

L’habillement, c’est la variable d'ajustement dans le budget des Français. Avec 668 euros dépensés en moyenne pour s'habiller et se chausser, les Français n'y consacrent que 4% de leur budget, soit moins que les Italiens ou les Portugais par exemple.

Et ils sont extrêmement sensibles aux prix. Depuis la crise pandémique, ce sont d'ailleurs les chaînes de grande diffusion à bas prix de type Kiabi, C&A ou encore Gemo qui tirent leur épingle du jeu.

Emmanuel Lechypre