RMC

Pourquoi les marges de manœuvre des Français pour gérer leur budget ne cessent de diminuer

LECHYPRE D'AFFAIRES - Les dépenses dites "contraintes" ne cessent de prendre une part importante dans le budget des Français.

Attention les marges de manœuvre des Français pour gérer leur budget ne cessent de diminuer. Quand on parle de pouvoir d’achat, on a tendance à comparer comment évoluent nos rentrées d’argent (salaires, prestations sociales) et à quel rythme augmente les prix.

Mais il y a un autre paramètre très important, c’est notre capacité à faire face à des dépenses imprévues comme changer de réfrigérateur, ou faire face à la flambée des prix du fioul ou de l’essence.

Or cette capacité, elle ne cesse de diminuer au fil des années, les dépenses contraintes absorbent une part de plus en plus importante de nos revenus. Elles représentent un tiers de nos dépenses, trois fois plus que dans les années 1960.

C’est quoi ces dépenses contraintes ?

Ce sont des dépenses quasi obligatoires à notre vie quotidienne, auxquelles on ne peut échapper: assurances, abonnements téléphone et Internet, loyers, les factures d’eau, gaz, électricité, les emprunts immobiliers, la cantine des enfants.

Mais c’est pas tout. Ca c’est la définition officielle. Elle n’intègre pas un autre phénomène: la multiplication des dépenses par abonnement ! La part des abonnements dans nos budgets a quadruplé depuis 2012.

Aujourd’hui on s’abonne pour aller à une salle de sport, acheter des livres, des vêtements, de la nourriture, en croyant faire des économies mais parfois c’est une illusion ça pousse à la consommation !

Cette augmentation des dépenses contraintes a un impact considérable sur les inégalités

Si on ne prend en compte que le revenu qui reste au ménage une fois payées toutes les factures obligatoires, les inégalités entre les plus modestes et les plus aisés sont deux fois plus fortes que les inégalités de revenus.

Les plus fragiles sont les familles monoparentales qui habitent un logement loué au privé dans une grande ville.

Emmanuel Lechypre (avec J.A.)