RMC

Pouvoir d'achat: la colère de David face à un député sur RMC

"C'est une honte!" L'auditeur, invalide, a demandé directement des comptes à Sylvain Maillard, député LREM de Paris.

"Je suis invalide et en colère". RMC organisait ce lundi une matinale spéciale autour du pouvoir d'achat des Français. Avec la réforme fiscale mise en place en début d'année, si vous êtes salarié du secteur privé, vous avez gagné quelques euros voire quelques dizaines d'euros... En revanche, si vous êtes fonctionnaire, votre salaire a sans doute diminué, entre le rétablissement du jour de carence, la hausse de la CSG que les syndicats accusent de n'être pas totalement compensée, sans oublier le gel du point d'indice. 

"Mais comment on fait? Mais jusqu'où vous allez?"

Autant de raisons qui ont poussé David, un auditeur de RMC, a prendre la parole lors de la matinale de la radio. Avec Jean-Jacques Bourdin, celui-ci a tenu a s'adresser de façon très directe avec le député LREM de Paris, Sylvain Maillard.

"Monsieur le député, écoutez bien s'il vous plaît. Vous vous êtes targués sur tous les plateaux télés ou radio de la hausse de la CSG pour les pensions de retraite. Mais vous avez omis que vous taxiez aussi les invalides et les handicapés. C'est une honte! Moi, je vais vous expliquer monsieur le député de Paris: avant Macron, j'avais une pension nette de 1394,05 euros par mois. Je ne cache pas les chiffres! Ensuite, avec le nouveau barème des impôts, je perds 102 euros, soit 1292,06. Et maintenant, avec la hausse de la CSG à 8,3% je passe à 1267. Mais vous allez jusqu'où comme ça? J'ai perdu 126 euros exactement. Je veux que ce monsieur le député comprenne, c'est qu'en perdant tout ça en même temps, la petite aide que j'avais de l'Etat pour payer mon loyer m'a aidé supprimé! Donc avec 1267 euros net par mois, il faut que je paye mon loyer de 452 euros charges comprises, l'électricité, l'eau et pour me nourrir! Mais comment on fait? Mais jusqu'où vous allez?

"Je vais en parler directement à la ministre Agnès Buzyn"

Aussitôt, Sylvain Maillard s'est proposé de récupérer les coordonnées de David. Le député de la 1ère circonscription de Paris et membre de la commission des affaires sociales prend alors les devants:

"Ecoutez, vous allez m'envoyer directement votre dossier. Je vais en parler directement à la ministre Agnès Buzyn, sur ce cas précis, dans lequel vous êtes. Car, en effet, de ce que vous me présentez, il y a un souci. Je ne vais pas faire de langue de bois, donnez moi votre dossier et je vous écrirai directement. Je m'engage à vous répondre cette semaine".
Jean-Jacques Bourdin et X.A