RMC

Prix des carburants: un moteur en panne après l'installation d'un boîtier éthanol

Pour faire des économies, de nombreux automobilistes passent au boîtier éthanol, pour adapter les véhicules classiques à ce carburant bien moins cher. Mais certains déchantent, comme Sylvie, qui a contacté "RMC s'engage pour vous".

La fausse bonne idée? Pour soulager leur porte-feuille à la pompe à essence, de plus en plus d'automobilistes s'équipent de boîtiers éthanols. Mais ce n'est pas sans risque. Sylvie a franchi le cap, comme beaucoup de Français voulant faire des économies sur l'essence. Elle s'est donc laissé tenter et a demandé à un garage Speedy d'installer un boitier éthanol homologué sur sa voiture. 877 euros avec une remise. Mais à partir de là, rien ne va plus.

"Deux-trois jours après, les problèmes ont commencé. Des voyants s'allumaient dans mon tableau de bord et la voiture n'avançait pas. Je suis retournée à Speedy, on a changé le boîtier et c'était toujours pareil. Donc j'ai demandé de retirer le boîtier. Ils me rappellent me disant qu'en fait ce n'était pas compatible à 100% avec mon véhicule."

Que s'est-il passé?

L'une des entreprises leaders dans la fabrication de ces boîtiers homologués, FlexFuel, décrit un "énorme succès" avec des milliers de boitiers installés chaque mois en ce moment et un taux de satisfaction de 100%.

Jérôme Loubert, directeur du développement Europe chez FlexFuel, assure que s'il y a une panne, ça ne vient pas du boîtier: "Que le boîtier créé la panne, ça reste à prouver. La seule action du boîtier sur le moteur, c'est d'ajouter un temps d'injection. A partir du moment où on a un voyant moteur, il faut revenir à un atelier, juste pour rétablir les choses".

"Parfois, il y a des choses qui sont un peu inexplicables, qui font que ça ne prend pas"

Du côté de Speedy, là aussi, on nous assure que l'immense majorité des boîtiers installés ne pose pas problème. Mais Tony Da Silva, responsable qualité pour la chaîne de centres auto, admet que parfois, la greffe entre les moteurs et les boîtiers ne prend pas.

"Ce qu'il faut savoir, c'est qu'un moteur thermique, à l'éthanol, ça va révéler toutes les petites défaillances du moteur. Ce que l'essence gomme, l'éthanol ne le gomme pas. Parfois il y a des choses qui sont un peu inexplicables de pourquoi ça prend pas."

Pour rassurer les clients, Flexfuel et Speedy s'engagent à retirer le boitier en cas de problème et remettre la voiture dans sa configuration d'origine. Sauf que parfois, comme pour Sylvie, c'est trop tard. Daniel, mécanicien en Seine-et-Marne, avait commencé à installer des boitiers dans son garage, mais il a très vite arrêté.

"Ça va être un match entre l'installateur qui va dire que ce n'est pas son boîtier, et le fournisseur de boîtier qui va dire que c'est la faute du moteur. Nous, face à ça, on a décidé d'arrêter les pots cassés."

Et c'est exactement la situation dans laquelle se retrouve Sylvie. Tout le monde se renvoie la balle, Flexfuel, Speedy et le constructeur Renault. Une expertise indépendante est prévue dans deux semaines. En attendant, suite à notre intervention, Speedy a prêté un véhicule de rechange à Sylvie et elle a été remboursée pour l'installation du boitier. Mais sa voiture, elle, ne roule toujours pas.

Benoît Ballet (édité par J.A.)