RMC

Propos de Macron sur les caricatures: appels au boycott de produits français dans des pays musulmans

Les propos d'Emmanuel Macron sur les caricatures et le débat sur le séparatisme religieux ont provoqué une levée de boucliers dans les pays du monde arabo-musulmans.

La tension monte entre la France et les pays musulmans. La déclaration d'Emmanuel Macron sur les caricatures de Mahomet, mercredi soir, lors de son discours à la Sorbonne, pendant l'hommage à Samuel Paty, passe mal.

Le chef de l'Etat a promis de ne pas "renoncer aux caricatures" du prophète Mahomet. Or, dans la religion Musulmane la reproduction du prophète est interdite.

Mais ce sont aussi les déclarations d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste" et la nécessité de "structurer l'islam" en France qui ont provoqué la colère des pays Arabes. Aux yeux de Paris, "il y a une campagne islamiste contre la France. Elle est organisée, elle n'est pas le fait du hasard, et les émetteurs sont très largement turcs".

Les rayons de produits français vidés

Alors, de nombreux pays du monde Arabe ont appelé au boycott des produits français. La Turquie, l'Iran, la Jordanie, le Qatar, ont décidé de retirer des rayons de supermarché, les produits en provenance de l'Hexagone: Babybel, Vache qui rit, confitures, cosmétiques... Sur Twitter, les photos de rayons et de présentoirs vident se sont multipliés ce samedi. Tout ce qui vient de France, rendu aux marques concernées. 

Au Koweït une soixantaine de distributeurs, ont annoncé un boycott jusqu'à nouvel ordre et plus de 400 agences de voyages du pays ont suspendu les réservations de vols vers Paris.

Capucine Bouillot (avec C.P.)