RMC

Un chef veut rendre son étoile Michelin: "C'est triste mais je veux sauver mon établissement"

-

- - -

Jérôme Brochot a décidé de renoncer à son étoile Michelin. Le chef du restaurant Le France à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire) souhaite en effet baisser ses prix pour pouvoir attirer à nouveau une clientèle plus modeste et plus régulière.

Jérôme Brochot est chef du restaurant Le France à Montceau-les-Mines.

"J'ai mon étoile Michelin depuis 2005. Quand je l'ai eue, j'étais super content. J'ai toujours travaillé chez des étoilés comme Bernard Loiseau ou Jacques Lameloise. Le but pour moi, c'était de m'installer et d'avoir mon étoile au guide Michelin.

Quand j'ai eu mon étoile, une nouvelle clientèle est arrivée, une clientèle de l'extérieur. On a pu travailler des produits plus nobles. J'ai aussi pu mettre ma cuisine trop petite aux normes en 2008. Nous avons investi pour améliorer le cadre de notre établissement, pour pouvoir mieux recevoir les clients. J'ai conservé cette étoile jusqu'à aujourd'hui.

Mais vendredi, j'ai écrit au guide Michelin pour leur demander de retirer mon étoile. Je n'ai rien contre le guide Michelin, j'ai toujours eu de bons rapports avec eux, mais le souci, c'est que vu le contexte actuel, je ne peux plus me permettre d'avoir des tickets moyens à 75 euros par personne. Aujourd'hui à Montceau-les-Mines, ce n'est pas possible. Les difficultés ont commencé en 2014. Il y a eu beaucoup moins de repas d'affaires. Mon étoile, je l'utilisais le samedi et le dimanche, mais les soirs de la semaine, c'était 5 à 6 couverts.

"Les gens se disent que ça va être trop cher"

Pour relancer mon établissement, j'ai choisi de baisser mes tarifs. J'essaie d'expliquer que je vais utiliser des produits moins nobles, travaillés avec la même passion, mais je rends mon étoile parce que les clients ne comprendraient plus que je serve du maquereau à la place du turbot.

Mon établissement est en difficulté, j'ai envie de préserver mes emplois. Je suis un chef propriétaire, donc j'ai des comptes à rendre aux banques. Aujourd'hui, j'ai trouvé cette solution. J'espère que les gens sortiront avec un ticket moyen de 40 euros tout compris. Et j'espère que les Montcelliens viendront manger chez moi.

Ce qui se passe aujourd'hui, c'est que les gens de Montceau voient l'étoile Michelin et se disent que ça va être trop cher. Donc pour changer cette image, je rends mon étoile, c'est triste.

J'ai envoyé la lettre au guide Michelin vendredi, je n'ai pas eu de réponse pour l'instant. Mais s'ils jugent que je mérite un Bibendum rouge bon rapport qualité prix je serai super content. Ça sera plus adapté à la situation de la ville".

Propos recueillis par Paulina Benavente