RMC

Une boulangerie d'Île-de-France faisait sécher des caleçons dans l'arrière-cuisine

Des baguettes disposées dans une boulangerie.

Des baguettes disposées dans une boulangerie. - THOMAS COEX / AFP

Une boulangerie du Val-d'Oise s'était visiblement laissée aller à des comportements à l'hygiène assez douteuse pour être épinglée publiquement par la préfecture du département.

Des "délices" qui portent bien mal leur nom. La préfecture du Val-d'Oise a indiqué en fin de semaine dernière avoir procédé à la fermeture administrative d'une boulangerie nommée "Les délices d'Arnouville" dans la ville éponyme.

Mégots sur lit de déchets

Las services de la préfecture ont en effet diffusé des images choc sur les réseaux sociaux pour alerter d'une situation pas très rassurante sur l'état de la boulangerie, à l'abri des regards du client bien évidemment.

On peut ainsi voir sur les quatre clichés diffusés des plaques de cuisson regorgeant de gras, des mégots de cigarettes accompagnés de leurs cendres, un lit de déchets et de graisse incrustée sur le pétrin ou encore le micro-ondes...

Mais encore plus iconoclaste, "des sous-vêtements étendus sur le chauffe-eau dans une pièce ouverte sur l'espace de transformation", comme le précise la préfecture.

Cette boulangerie présentant un "danger pour la santé" des consommateurs, une fermeture administrative a été prononcée. Reste à voir si les gérants pourront encore continuer à exercer cette activité dans le futur...

Ces contrôles sont réalisés par des inspecteurs de la direction départementale de la protection des populations (DDPP). Et tous les résultats des établissements du territoire français sont accessibles publiquement via le site officiel de l'Etat intitulé "Alim'confiance". Une carte interactive y recense depuis 2017 tous les contrôles réalisés dans les commerces de bouche du pays. Un devoir de transparence qui visiblement n'empêche pas tous les dérapages...

J.A.